GNUVA sauve la mise (Bricorama)

le
0

PUBLICATION RES./CA

ACTUALITÉ

Un effort commercial payant a fait ressortir le chiffre d’affaires sur les 9M, à €559m, soit une hausse de 8,6%, en glissement annuel. Le début de l’année était également favorable notamment avec la reprise des 9 magasins franchisés GNUVA (ex Mr. Bricolage). Cette reprise porte ainsi le nombre total des magasins à 185 auxquels s’ajoutent 75 franchisés. La croissance organique du groupe reste tirée par le marché français et dans une moindre mesure par l’évolution positive des ventes en Espagne. Contrairement à la Belgique, où le groupe continue de souffrir d’un marché fortement concurrencé qui a effacé l’amélioration des ventes aux Pays-Bas (+3,3%) où l’activité économique est plus soutenue. L’adoption d’une offre commerciale particulièrement attractive a porté ses fruits en termes de ventes mais le groupe a dû encaisser une dégradation de sa marge commerciale (passant de 38,8% en 2014 à 37,4% au S1 2015).

ANALYSE

Bien qu’ils soient des marchés structurellement difficiles, Bricorama a réussi à bénéficier du renversement de la tendance en Espagne et aux Pays- Bas, profitant d’une activité économique plus soutenue qu’en Belgique. Sur son marché domestique, le groupe a pu sauver la mise par l’intégration des magasins GNUVA (un CA de €38m soit 5,6% des ventes 2014 de Bricorama) contribuant à hauteur de 8,5 % à l’évolution positive du chiffre d’affaires en France sur le S1 2015 (soit 65% des ventes). Toutefois, les actes terroristes frappant la France et le sentiment d’insécurité régnant sur la Belgique en novembre dernier, devraient impacter l’activité des distributeurs en général et par ricochet, celle de Bricorama. Les derniers chiffres de la Banque de France confirment les difficultés du secteur avec un recul de l’indicateur d’activité du « commerce de détail » de 1,1 % sur le mois de Novembre et celui des grands magasins de 4,3 %.

Face au durcissement des conditions économiques principalement sur ses deux principaux marchés et constatant la réussite de l’intégration de GNUVA, Bricorama compte développer davantage son réseau. L’acquisition amicale proposée aux actionnaires de Mr. Bricolage n’a pas eu l’heur de satisfaire les 42% du capital représentant les franchisés. Une telle acquisition aurait permis de presque doubler sa surface et mieux résister à la domination de Kingfisher/Castorama et Leroy Merlin. L’intégration des nouveaux magasins serait profitable seulement si le groupe réussit à mettre en évidence les synergies d’achat pour redresser ses marges qui semblent être perturbées après la dernière opération de GNUVA (EBIT en baisse de 80 pb à 1,9% sur le S1 2015 tenant compte d’une provision pour risques et charges pour €5m). Le management anticipe de fait un niveau de marge annuel en baisse modérée.

IMPACT

S’alignant sur les chiffres du S1 et 9M 2015, nous avons révisé légèrement à la baisse la croissance prévue des ventes sur 2016-2017. Notre BPA 2015 a aussi été tiré vers le bas, tenant compte d’une marge d’EBIT moins ambitieuse (3,7% contre 4,1% initialement prévu).


Si le fichier PDF ne s'affiche pas ou pour le télécharger, cliquez ici.

Pour consulter le fichier PDF en intégralité, cliquez ici.

Pour visualiser les documents au format PDF, vous pouvez télécharger gratuitement Acrobat Reader XI.


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant