GM nomme une femme à sa tête, une première

le
0
MARY BARRA VA PRENDRE LA TÊTE DE GENERAL MOTORS
MARY BARRA VA PRENDRE LA TÊTE DE GENERAL MOTORS

par Ben Klayman

DETROIT (Reuters) - General Motors a annoncé mardi que son PDG, Dan Akerson, quitterait ses fonctions dès le mois prochain pour laisser la direction générale à la directrice du développement du groupe, Mary Barra, qui deviendra ainsi la première femme à diriger un grand constructeur automobile international.

Moins de 24 heures après la sortie définitive de l'Etat fédéral de son capital, le groupe américain a précisé dans un communiqué que Dan Akerson quitterait son poste le 15 janvier, avec plusieurs mois d'avance sur le calendrier évoqué jusqu'à présent.

Il a expliqué que cette décision était liée au fait que son épouse souffrait d'un cancer, diagnostiqué il y a deux mois.

Mary Barra, 51 ans, est actuellement vice-présidente de GM en charge du développement des nouveaux produits, des achats et de la chaîne d'approvisionnement. Elle entrera au conseil d'administration qui sera désormais présidé par Theodore Solso, venu du constructeur d'engins de travaux publics Cummins.

"Je partirai avec la grande satisfaction de ce que nous avons accompli, un grand optimisme quant à l'avenir et une grande fierté pour avoir contribué à rendre à General Motors son statut de référence dans le secteur automobile mondial", a dit Dan Akerson dans un message aux salariés.

Nommé PDG en 2010, il a notamment piloté le retour en Bourse de GM, contraint l'année précédente à un dépôt de bilan qui avait conduit l'Etat fédéral à entrer à son capital et à lui apporter 49,5 milliards de dollars de capitaux frais pour financer sa restructuration.

Le Trésor a annoncé lundi soir avoir vendu les actions GM qu'il détenait encore en précisant que l'épisode "Government Motors" (le surnom donné au GM partiellement nationalisé) se soldait par une moins-value d'environ 10 milliards de dollars.

"DES MAINS PLUS QUE CAPABLES"

Entrée dans le groupe il y a 33 ans, Mary Barra a gravi peu à peu tous les échelons hiérarchiques en occupant successivement des postes de fabrication, d'ingénierie et d'encadrement.

Elle travaille actuellement à réduire le nombre de plates-formes sur lesquelles GM construit ses modèles.

Une source proche de Dan Akerson qui a requis l'anonymat a expliqué que ce dernier portait à son crédit le fait d'avoir "ramené de l'ordre dans le chaos" du processus de développement des nouveaux produits.

Pour Jared Rowe, président du cabinet d'études spécialisé Kelley Blue Book, la nomination d'une femme à la tête de GM est une bonne nouvelle.

"GM est entre des mains plus que capables, comme l'ont prouvé certains des meilleurs produits lancés sous la responsabilité de Mary Barra", a-t-il dit. "Maintenant que l'entreprise est libérée de l'actionnariat étatique, Mary peut continuer à développer des véhicules que les gens auront envie de conduire tout en continuant d'améliorer la rentabilité."

La nomination de Mary Barra s'accompagne d'une série de changements au sein de l'équipe dirigeante. Le directeur financier, Dan Ammann, 41 ans, va ainsi prendre le poste de président mais le nom de son successeur à la direction financière n'est pas connu pour l'instant.

Ben Klayman, Véronique Tison et Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant