GM freiné par les rappels, soutenu par les prix au 1er trimestre

le
0
LES RAPPELS ONT PESÉ SUR LE 1ER TRIMESTRE DE GENERAL MOTORS
LES RAPPELS ONT PESÉ SUR LE 1ER TRIMESTRE DE GENERAL MOTORS

par Ben Klayman et Bernie Woodall

DETROIT (Reuters) - General Motors a annoncé jeudi une chute de 88% de son bénéfice trimestriel après le rappel massif de véhicules décidé à cause d'un défaut d'allumage mais ses résultats ont malgré tout dépassé les attentes grâce à la hausse de ses prix de vente en Amérique du Nord.

Les comptes du premier trimestre incluent une charge exceptionnelle - annoncée il y a deux semaines - de 1,3 milliard de dollars liée aux rappels et le directeur financier, Chuck Stevens, a reconnu jeudi qu'il était encore trop tôt pour affirmer que GM n'aurait pas à assumer d'autres charges de ce type.

Il a ajouté que le groupe continuait d'étudier différentes options concernant les victimes du défaut d'allumage, lié pour l'instant à 13 décès.

Les appels adressés à GM pour qu'il crée un fonds d'indemnisation des victimes se sont multipliés ces dernières semaines et cette option fait partie de celles envisagées par le constructeur.

"A l'évidence, les charges liées à la campagne de rappels ont occulté au premier trimestre les résultats globaux, mais si on les étudie dans le détail, les performances sont solides à tous les niveaux", a déclaré Chuck Stevens à la presse au siège du groupe à Detroit.

Les défauts du système d'allumage identifiés sur plusieurs modèles de GM peuvent provoquer un arrêt du moteur, empêcher le déploiement des airbags ou perturber le fonctionnement de la direction et des freins. Les autorités américaines de sécurité routière, le Congrès et la justice ont ouvert des enquêtes sur le sujet, pour déterminer entre autres comment GM avait pu ignorer le problème pendant près de dix ans.

LE BÉNÉFICE D'EXPLOITATION DOPÉ PAR LES HAUSSES DE PRIX

Le premier constructeur américain a réalisé sur les trois premiers mois de l'année un bénéfice net de 108 millions de dollars (78 millions d'euros), soit six cents par action, contre 873 millions (58 cents/action), sur la même période l'an dernier.

Les comptes publiés jeudi incluent une charge exceptionnelle de 1,3 milliard de dollars, soit 48 cents par titre, liée aux rappels.

En excluant une charge liée à la dévaluation du bolivar vénézuélien, GM a gagné 29 cents par action sur janvier-mars, soit 25 cents de plus que le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires trimestriel a progressé de 1,4% à 37,4 milliards de dollars, alors que le consensus le donnait à 38,4 milliards.

GM a relevé ses prix de vente ces derniers mois, ce qui a contribué à son bénéfice d'exploitation à hauteur de 1,8 milliard de dollars. Ces hausses ont concerné en premier lieu le marché nord-américain, grâce à l'augmentation des ventes des versions les plus rentables des pick-up Chevrolet Silverado et GMC Sierra.

Pour cette catégorie, a précisé Chuck Stevens, le prix de vente moyen a augmenté d'environ 5.000 dollars sur un an et pour l'ensemble de la gamme, la hausse a été d'environ 2.000 dollars par véhicule.

L'action GM gagnait 4,1% dans les transactions en avant-Bourse après les résultats.

(Ben Klayman et Bernie Woodall; Marc Angrand pour le service français, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant