GM et PSA créent un comité de pilotage pour leur alliance

le
0

PARIS (Reuters) - General Motors et PSA Peugeot-Citroën ont réaffirmé jeudi vouloir lancer avant la fin de l'année des projets en commun dans le cadre de leur alliance, dont le "comité de pilotage" est désormais constitué.

La création de cet organe avait été annoncée dès la présentation des modalités de l'alliance entre les deux constructeurs fin février mais sa composition n'était pas encore connue.

Ce comité de pilotage, qui sera composé de cinq dirigeants de chaque constructeur automobile, aura un "pouvoir de contrôle administratif stratégique" sur les activités de l'alliance, précisent les deux sociétés dans un communiqué commun jeudi.

"Les travaux sur les projets communs devraient démarrer avant la fin de l'année", ajoutent-ils.

PSA et GM ont programmé pour 2016 le premier véhicule issu d'une architecture technique développée en commun. Mais d'ici-là, leur alliance prévoit surtout la mise en place d'une structure commune pour les achats et le développement.

Au total, le rapprochement, également concrétisé par l'entrée de GM au capital de PSA à hauteur de 7%, est censé générer des économies annuelles d'environ 1,5 milliard d'euros.

Pour atteindre cet objectif, estiment nombre d'analystes et d'observateurs, GM et PSA pourraient être contraints de réduire leurs capacités en Europe, un marché frappé par l'impact de la crise de la dette dans la zone euro et sur lequel tous les grands constructeurs ont perdu de l'argent l'an dernier à l'exception de Volkswagen.

Le membres du comité de pilotage issus de PSA sont Jean-Christophe Quémard, directeur des programmes du groupe, Jean-Baptiste de Chatillon, son directeur financier, Guillaume Faury directeur recherche et développement, Yannick Bézard, directeur des achats, et Denis Martin, directeur industriel.

Côté GM, il réunira Steve Girsky, déjà chargé de la restructuration des activités européennes du groupe américain, le directeur financier Dan Ammann, la directrice du développement Mary Barra et le président de la branche européenne, Karl-Friedrich Stracke, qui siègent tous par ailleurs au conseil d'Opel, ainsi que Stephen Carlisle, chargé de la planification produits.

Gwénaëlle Barzic et Marc Angrand, avec Ben Klayman à Detroit, édité par Danielle Rouquié

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant