GM dépasse les attentes grâce au marché nord-américain

le
0

(Actualisé avec directeur financier, contexte) par Ben Klayman et Bernie Woodall DETROIT, 23 octobre (Reuters) - General Motors GM.N a publié jeudi un bénéfice trimestriel meilleur qu'attendu en soulignant la vigueur de la demande pour les nouvelles versions de ses gros pick-up en Amérique du Nord. "De solides résultats continuent réellement d'être tirés par la vigueur de l'Amérique du Nord et de la Chine", a déclaré le directeur financier du premier constructeur automobile américain, Chuck Stevens, au siège du groupe à Detroit. "Il est clair que les prix de vente élevés aident, les nouveaux pick-up et SUV étant plus rentables que ceux qu'ils remplacent", a-t-il ajouté. L'action GM gagnait 2,5% dans les transactions en avant-Bourse à 32,10 dollars. La hausse des prix de vente a généré un bénéfice de 600 millions de dollars au troisième trimestre. Le groupe a lancé l'an dernier de nouvelles versions du Chevrolet Silverado et du GMC Sierra et cette année de nouveaux SUV assemblés à partir de la même plate-forme. Chuck Stevens a dit que GM restait en bonne voie pour atteindre ou dépasser les prévisions faites en janvier, à savoir une légère hausse du bénéfice imposable annuel. Les comptes du troisième trimestre n'incluent aucune charge liée aux niveaux sans précédent de rappels de véhicules lancés par le groupe cette année, la totalité des coûts lié à ce dossier ayant déjà été comptabilisés. Le bénéfice net trimestriel a atteint 1,38 milliard de dollars (1,09 milliard d'euros), soit 81 cents par action contre 698 millions de dollars (45 cents par action) un an auparavant. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels s'établit à 97 cents, deux cents au-dessus du consensus Thomson Reuters I/B/E/S. Ces résultats intègrent une charge exceptionnelle de 300 millions liée à l'inondation du centre technique du constructeur dans la banlieue de Detroit et à une dépréciation d'actifs en Russie. Le chiffre d'affaires a légèrement progressé à 39,3 milliards de dollars contre 39 milliards un auparavant et 39,8 milliards attendus par les analystes. LA RUSSIE CREUSE LES PERTES EN EUROPE Le groupe a dégagé une marge bénéficiaire de 9,5% en Amérique du Nord, enregistrant un cinquième trimestre consécutif de croissance sur une base annuelle. Hors coûts liés aux rappels, la marge pour la région s'était établie à 9,2% au deuxième trimestre. GM a précisé que son prix de vente moyen et ses ventes en Chine avaient atteint des niveaux records au troisième trimestre. Le groupe gagne aujourd'hui près de 4.000 dollars de plus par gros pick-up vendu qu'avec les versions précédentes. En Amérique du Nord, le bénéfice d'exploitation trimestriel a progressé de 12% à 2,45 milliards de dollars. Les activités à l'international, Chine incluse, ont parallèlement vu leurs profits chuter de près de 20% à 259 millions de dollars. En Chine, ils ont néanmoins augmenté de 14% à 484 millions et la marge d'exploitation a légèrement progressé à 9,6%. En Europe, GM a encore creusé ses pertes à 387 millions de dollars sur la période juillet-septembre, contre 238 millions un an plus tôt, en raison notamment de la baisse du marché russe. Chuck Stevens a précisé que les marques européennes Opel/Vauxhall avaient regagné des parts de marché au troisième trimestre. GM vise un retour au bénéfice en Europe pour 2016. En Amérique du Sud, le groupe a subi une perte de 32 millions de dollars sur les trois derniers mois, à comparer à un bénéfice de 284 millions un an auparavant. (Marc Joanny et Marc Angrand pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant