GM dépasse les attentes au T4 malgré ses rappels

le
0

(Actualisé avec primes, C.A., dividende, cours de Bourse) * BPA ajusté de $1,19 dollar au T4, meilleur que prévu * Le chiffre d'affaires un peu inférieur aux attentes * Hausse prévue de 20% du dividende * Retour attendu au bénéfice en 2016 en Europe * Le titre gagne plus de 3% à Wall Street par Bernie Woodall DETROIT, 4 février (Reuters) - General Motors GM.N a publié mercredi un bénéfice trimestriel nettement supérieur aux attentes en dépit des coûts liés à ses rappels sans précédent de voitures, qui ont pesé sur sa marge en Amérique du Nord. Hors éléments exceptionnels, le premier constructeur automobile américain a dégagé sur les trois derniers mois de 2014 un bénéfice par action de 1,19 dollar, alors que les analystes interrogés par Reuters prévoyaient en moyenne un BPA de 83 cents selon Thomson Reuters I/B/E/S. Le bénéfice net du groupe a atteint 1,1 milliard de dollars (960 millions d'euros), soit 66 cents par action, contre 900 millions (57 cents/action) un an plus tôt. Sans le coût du rappel des voitures, le bénéfice 2014 de 6,5 milliards de dollars aurait été bonifié de 2,8 milliards de dollars supplémentaires et le résultat net par action de 1,65 dollar aurait atteint 2,72 dollars, a précisé GM. Vers 15h25 GMT, le titre s'adjugeait 3,35% à 35,07 dollars à Wall Street, après avoir perdu près de 4% sur l'année écoulée. Le constructeur de Detroit a dû rappeler l'an dernier des millions de véhicules pour remplacer un commutateur défectueux d'allumage ayant entraîné la mort d'au moins 51 personnes. Le directeur financier Chuck Stevens a dit à la presse que la rentabilité allait s'améliorer dans tous les marchés géographiques en 2015 et que le groupe était "bien parti" pour atteindre une marge de 10% en Amérique du Nord. La marge de GM sur son principal marché est ressortie à 6,5% sur l'ensemble de 2014 mais elle aurait atteint 8,9% hors coûts exceptionnels liés aux rappels de véhicules de 2014. Le groupe a prévu d'augmenter le dividende de 20%, une revendication de longue date de nombreux actionnaires. Selon Chuck Stevens, l'augmentation de la rémunération des actionnaires pourrait se poursuivre à la fin de cette année dès que le groupe aura résolu les problèmes juridiques liés au rappel. PERTE ACCRUE EN EUROPE EN 2014 Une fois de plus, le bénéfice trimestriel a été tiré par l'Amérique du Nord, grâce notamment à la hausse des ventes des grands SUV et des pick-ups, a souligné le directeur financier de GM. La marge sur ces modèles est plus élevée que celle des petits véhicules. La bénéfice d'exploitation en Amérique du Nord est ressorti à 2,2 milliards de dollars, un chiffre à comparer aux 2,4 milliards de dollars enregistrés au niveau mondial. GM va verser des primes annuelles pouvant atteindre 9.000 dollars à chacun de ses employés affilés au syndicat United Auto Workers (UAW), contre 7.500 dollars il y a un. Le bonus 2014 représente le montant le plus élevé jamais versé par le constructeur automobile. Le chiffre d'affaires du quatrième trimestre a reculé à 39,6 milliards de dollars après 40,5 milliards sur la même période il y a un an. Les analystes l'attendaient à 40,12 milliards. GM a publié une perte trimestrielle en Europe de 400 millions de dollars, un chiffre inchangé par rapport à la même période l'an passé. Sur l'ensemble de l'exercice, GM Europe a creusé sa perte à 1,4 milliard de dollars contre 900 millions en 2013. Le directeur financier de GM a toutefois réaffirmé l'objectif d'un retour au bénéfice en Europe en 2016. (avec Ben Klayman; Marc Angrand et Claude Chendjou pour le service français, édité par Véronique Tison)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant