GM crée un poste de responsable de la sécurité informatique

le
0

BOSTON/DETROIT, 24 septembre (Reuters) - General Motors GM.N a nommé mardi un ingénieur au nouveau poste de responsable de la sécurité informatique, le constructeur automobile américain et ses concurrents étant soumis à une pression croissante pour mieux protéger leurs véhicules contre le piratage. Le leader du secteur aux Etats-Unis a promu Jeff Massimilla à ces fonctions, dans le cadre d'une revue de huit mois de la conception et de l'ingénierie, a déclaré le vice-président de GM chargé du développement produit au niveau mondial, Mark Reuss. "Concernant la technologie, alors que nous équipons les véhicules de systèmes permettant une autonomie ou une semi-autonomie, nous devons être capables de les considérer comme des systèmes vraiment essentiels et de les concevoir de façon à ce qu'il ne présente aucun défaut", a-t-il dit. "C'est cet avantage concurrentiel que nous tentons de mettre en place chez General Motors." Les véhicules embarquent désormais des systèmes gérant tout depuis le moteur et les freins, en passant par la navigation, l'air conditionné et les essuie-glaces. Les spécialistes des questions de sécurité estiment que ce n'est qu'une question de temps avant que des pirates soient capables d'exploiter des failles logicielles et autres. Ces dernières années, des chercheurs ont mis au jour des vulnérabilités au sein de ses systèmes embarqués susceptibles d'être exploités pour conduire des attaques. En août, un groupe rassemblant des pirates informatiques et spécialistes de la sécurité a envoyé une lettre ouverte à GM et à d'autres constructeurs pour réclamer la mise en oeuvre de recommandations simples destinées à prévenir que de telles attaques soient possibles. Cette organisation à but non lucratif appelée "I am the Calvary" (Je suis un calvaire) a suggéré que les constructeurs adoptent un programme de sécurité informatique en cinq points pour rendre leurs produits moins vulnérables au piratage. Pour Egil Juliussen, analyste chez IHS Automotive, la création de ce poste au sein de GM est le reflet de l'importance croissante de la sécurité informatique au sein de l'industrie automobile. "La tendance à long terme est que les constructeurs devront inclure la sécurité à l'architecture de leurs matériels et logiciels", a-t-il dit. "Cela ne les rendra pas impossible à pirater mais cela sera suffisamment difficile pour qu'il n'y ait aucun avantage financier à le faire". (Jim Finkle et Bernie Woodall, Mathilde Gardin pour le service français, édité par Benoît van Overstraeten)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant