GM condamne l'usine Opel de Bochum après un vote des salariés

le
0
GM CONDAMNE L'USINE OPEL DE BOCHUM APRÈS UN VOTE DES SALARIÉS
GM CONDAMNE L'USINE OPEL DE BOCHUM APRÈS UN VOTE DES SALARIÉS

FRANCFORT (Reuters) - Les salariés de l'usine Opel de Bochum, en Allemagne, ont rejeté un plan de restructuration négocié par les syndicats et la direction, ce qui conduira la filiale européenne de General Motors à y cesser toute production fin 2014, a annoncé jeudi la direction.

Celle-ci avait proposé de maintenir l'activité du site pendant deux années supplémentaires, soit jusqu'à fin 2016, puis de conserver sur d'autres sites 1.200 salariés sur un total de plus de 3.000 en échange d'un report des augmentations salariales.

Mais 76% des salariés ayant pris part au vote ont rejeté cet accord, a annoncé le syndicat IG Metall. Des représentants syndicaux ont expliqué que les salariés jugeaient trop vagues les engagements de la direction.

Opel prévoit donc d'arrêter définitivement à la fin de l'an prochain la production de la Zafira Tourer sur le site.

"Je considère le résultat comme un vote clair de défiance envers la direction d'Opel", a déclaré le secrétaire régional d'IG Metall Knut Giesler.

Opel a pour sa part regretté le rejet de ses propositions.

"Une énorme opportunité a été gâchée", a estimé Manfred Gellrich, le directeur de l'usine. Il a confirmé qu'il n'y aurait pas de nouvelles discussions.

Victoria Bryan, Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant