GM cesse ses activités au Venezuela après la saisie d'une usine

le
0
    2 mai (Reuters) - General Motors  GM.N  a annoncé mardi 
avoir cessé ses activités dans son usine du Venezuela après la 
confiscation par les autorités du pays de ce site le mois 
dernier, et précisé prévoir d'inscrire dans ses comptes une 
charge pouvant atteindre 100 millions de dollars au titre de ce 
dossier. 
    Les autorités vénézuéliennes ont ordonné le 18 avril la 
confiscation de l'usine de GM à Valencia, dans le nord du pays, 
en réponse à une plainte déposée en 2000 par deux 
concessionnaires qui accusaient le premier constructeur 
automobile américain de ne pas leur avoir livré 10.000 voitures 
comme il s'y était engagé.   
    La filiale vénézuélienne de General Motors a alors envoyé un 
message à ses quelque 2.700 employés pour les informer qu'ils ne 
faisaient plus partie de l'entreprise. 
    L'usine GM n'a pas produit la moindre voiture depuis le 
début de 2016 en raison de pénuries de pièces et d'un contrôle 
des changes très strict. 
    GM s'est dit toutefois prêt à "discuter avec les 
responsables politiques et syndicaux pour étudier les moyens qui 
permettraient de reprendre la production et d'embaucher un 
certain nombre de salariés avec un nouveau modèle 
commercialement viable". 
 
 (David Shepardson; Claude Chendjou pour le service français, 
édité par Marc Angrand) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant