GLOBAL BIOENERGIES : pilote industriel de production biologique d’isobutène soutenu par le programme Investissements d’Avenir

le
0

Global Bioenergies : pilote industriel de production biologique d'isobutène soutenu par le programme Investissements d'Avenir

Ce projet mené par Global Bioenergies associe le chimiste Arkema,
deux unités mixtes du CNRS, et les sociétés ARD et Processium

Evry, le 04 juin 2013 - Global Bioenergies (NYSE Alternext Paris : ALGBE) annonce le succès d'essais en pilote de laboratoire de son procédé isobutène, et le déclenchement de la phase suivante dédiée à la conduite d'essais en pilote industriel. Cette nouvelle phase dans l'industrialisation du procédé débutera en juillet 2013, et sera soutenue par l'Etat à hauteur de 5,2M€ via le programme Investissements d'Avenir géré par le Commissariat Général à l'Investissement.

Global Bioenergies développe un procédé pour convertir les ressources végétales (sucre, céréales, déchets agricoles et forestiers) en isobutène, une des briques élémentaires de la pétrochimie dont sont dérivés plastiques, élastomères et carburants. La société continue d'améliorer les performances du procédé à petite échelle, et en a démarré l'industrialisation mi-2012 par l'installation d'un pilote de laboratoire d'une capacité de 42 litres. Des essais ont été conduits avec succès sur ce premier pilote et permettent de passer à la phase suivante : la construction d'un pilote industriel.

Ce pilote industriel sera installé au coeur de la bioraffinerie de Bazancourt-Pomacle, près de Reims, l'un des principaux complexes agro-industriels de France. ARD, un spécialiste de la mise à l'échelle de procédés de fermentation, contribuera à son exploitation. Ce pilote industriel sera composé d'un fermenteur de 500 litres représentant une capacité de production de 10 tonnes d'isobutène par an. Une unité de purification sera accolée au fermenteur, et permettra l'obtention d'échantillons d'isobutène de pureté intermédiaire, qui seront transférés chez Arkema pour ses propres recherches. Dans le cadre du projet collaboratif soutenu par l'Etat, Arkema développera un procédé d'oxydation sélective adapté aux spécifications des produits renouvelables issus de procédés fermentaires, en collaboration avec deux laboratoires du CNRS, l'IRCELYON et l'UCCS.

L'Etat contribuera au financement de ce programme d'industrialisation à hauteur de 5,2M€ sur trois ans, dont 4M€ pour Global Bioenergies (un tiers en subventions et deux tiers en avance remboursable). Ce financement a été obtenu à l'issue d'un audit approfondi conduit par l'ADEME (agence de l’environnement et de la maîtrise de l'énergie) et appuyé par des experts scientifiques.

Marc Delcourt, P-DG de Global Bioenergies commente : « Cette phase de pilote industriel démarre conformément au calendrier. Il s'agit d'une nouvelle étape dans l'histoire de Global Bioenergies : La Société a jusqu'à présent été mue par l'innovation scientifique. Elle continuera à l'être, mais un deuxième moteur, celui du déploiement industriel, est maintenant allumé. »

Jean-Luc Dubois, Directeur Scientifique d'Arkema déclare : « Arkema a fait du développement de produits bio-sourcés une de ses priorités. La production d'une oléfine issue de fermentation et sa conversion en produit de haute valeur ajoutée s'inscrit dans cette démarche. »

Philippe Aubry, Directeur Général Adjoint de ARD, indique : « Accueillir le procédé de Global Bioenergies sur notre plate-forme BioDémo, qui regroupe des fermenteurs de 100 litres à 200m3 conforte notre position de leader européen sur ce créneau de l’industrialisation de procédés de fermentation. »


Marc Delcourt conclut : « La réussite de cette nouvelle phase de l'industrialisation du procédé permettra à Global Bioenergies de concéder de multiples licences d'exploitation dans certaines branches de l'arbre-produits de l'isobutène. Des développements ultérieurs permettront de produire de l'isobutène de très haute pureté et de couvrir l'ensemble des applications de cette molécule-plateforme. »

A propos de GLOBAL BIOENERGIES

Global Bioenergies est l'une des rares sociétés au monde et la seule en Europe à développer un procédé de conversion de ressources renouvelables en hydrocarbures par fermentation. La société s'est focalisée dans un premier temps sur la fabrication biologique d'isobutène, une des plus importantes briques élémentaires de la pétrochimie qui peut être convertie en carburants, plastiques, verre organique et élastomères. Global Bioenergies continue d'améliorer le rendement de son procédé, et se prépare à mener des tests en pilote industriel. La société a déjà répliqué ce premier succès au propylène et au butadiène, d'autres molécules de la famille des oléfines constituant le cœur de l'industrie pétrochimique. Global Bioenergies est cotée sur NYSE Alternext à Paris (FR0011052257 – ALGBE) et fait partie de l'indice NYSE Alternext Oseo Innovation.

Recevez directement l'information financière de Global Bioenergies en vous inscrivant www.global-bioenergies.com

Contacts

GLOBAL BIOENERGIES
Jean-Baptiste BARBAROUX – Responsable Corporate Development

Courriel : jean-baptiste.barbaroux@global-bioenergies.com

Liliane BRONSTEIN –  Directeur Financier

Courriel : invest@global-bioenergies.com

Tel : + 33 (0) 1 64 98 20 50

Le présent communiqué contient des énoncés relatifs à la construction d'un pilote industriel dans le cadre du procédé isobutène développé par la Société pouvant avoir un caractère prévisionnel, parmi lesquels des références à des actions devant être entreprises par d'autres participants au projet que la Société, à un soutien financier de l'Etat, à des opportunités de concéder des licences d'exploitation, à des technologies à développer. Des divergences importantes pourraient apparaître entre les résultats effectifs et ces énoncés. En particulier, la Société pourrait rencontrer des difficultés technologiques pouvant rendre nécessaires l'utilisation de ressources non anticipées, un allongement du calendrier, voire ne pouvant être surmontées. Les conditions de marché (en particulier l'augmentation des cours des matières premières utilisées par la Société et la baisse des cours du pétrole) pourraient réduire les opportunités de commercialisation des technologies de la Société. Des changements affectant les autres participants au projet pourraient réduire ou affecter négativement leurs contributions. Le Document de Référence de la Société, enregistré par l'Autorité des marchés financiers le 21 décembre 2012 sous le numéro R.12-052, décrit un certain nombre de facteurs de risques et d'incertitudes, notamment quant au développement des procédés et technologies de la Société, en ce compris ceux liés à l'industrialisation. Ce Document de référence est disponible sur le site internet de l'Autorité des marchés financiers (http://www.amf-france.org) et sur celui de la Société (www.global-bioenergies.com).


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant