Glissement de terrain au Népal, 8 morts, risque d'inondations

le
0

KATMANDOU, 2 août (Reuters) - Un glissement de terrain déclenché par d'importantes intempéries dans le nord-est du Népal a fait samedi au moins huit morts et une quarantaine de blessés et recouvert des dizaines de maisons, ont annoncé des responsables népalais. Le glissement de terrain a créé un barrage de boue dans le fleuve Sunkoshi dans la région de Sindhupalchok, environ 60 km au nord-est de Katmandou. Le porte-parole des forces armées népalaises a annoncé que tout était en oeuvre pour parvenir au déblaiement du barrage de boue afin d'éviter d'éventuelles inondations. Huit corps ont été pour l'instant retrouvés dans les débris des maisons, ont annoncé des responsables. Selon des témoins, de la boue et des rochers ont dévalé la pente et bloqué la rivière créant un lac artificiel de 3 km qui a inondé des morceaux de l'autoroute qui rejoint Katmandou au Tibet. Les habitants des villages en aval ont été évacués, le barrage de boue étant susceptible de rompre à tout instant. "Le glissement de terrain a entraîné d'importants dommages, a déclaré un officier de police à Reuters. Nous ne pouvons pas estimer le nombre de morts pour l'instant. Nous poursuivons nos efforts à la recherche d'éventuellement personnes prises au piège." L'environnement montagneux et les intempéries compliquent le travail des secouristes, ont précisé des responsables. Les pluies torrentielles qui se déversent sur la région durant la mousson entre juin et septembre sont essentielles pour le Népal, l'un des dix pays les plus pauvres du monde et dont l'économie est essentiellement basée sur l'agriculture. (Gopal Sharma; Agathe Machecourt pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant