Glencore: veut davantage réduire son endettement.

le
0

(CercleFinance.com) - Dans le cadre d'une journée investisseurs et après qu'un autre grand mineur, Anglo American, ait annoncé des mesures spectaculaires passant par la suppression de près des deux tiers de son effectif, Glencore annonce lui aussi des réductions de coûts supplémentaires afin de faire face à des prix des matières premières déprimés.

Etrillée depuis le début de l'année avec une chute de l'ordre de 70%, l'action Glencore se reprend ce matin à Londres de plus de 9% à 90,7 pence.

Spécialisé dans le négoce de matières premières et les mines (cuivre, charbon, nickel, ...), le groupe basé dans le canton suisse de Zoug a mis l'accent sur son bilan et sur sa dette, souvent pointée du doigt.

Glencore entend désormais réduire sa dette et préserver son capital de 13 milliards de dollars, et non plus de 10,2 milliards comme précédemment annoncé, sachant qu'un total de 8,7 milliards d'économies est déjà mis en place. De ce fait, la dette nette du groupe devrait revenir à un chiffre compris entre 18 et 19 milliards, contre 20 milliards selon l'objectif précédent, qui date de septembre.

Le directeur général Ivan Glasenberg s'est félicité des avancées du groupe sur l'objectif de réduction de la dette annoncé en septembre, et de la capacité de Glencore à l'augmenter encore. 'Glencore est bien placé pour continuer à générer de la trésorerie dans l'environnement actuel - et mêmes si les prix des matières premières venaient à tomber plus bas encore', a-t-il affirmé.

Glencore compte toujours dégager un EBITDA de 7,7 milliards de dollars environ en 2016, selon les prix actuels. Toujours dans ces conditions, le groupe est capable de générer plus de deux milliards de cash-flow libre.


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant