Glencore plus ambitieux sur sa dette, le titre s'envole

le
0
    * Glencore vise désormais une dette de $18 à $19 mds d'ici 
fin 2016 
    * Le groupe augmente également son objectif en termes de 
cessions d'actifs 
    * Le titre gagne près de 10% 
 
 (Actualisé avec détails, cours de Bourse) 
    par Olivia Kumwenda-Mtambo 
    JOHANNESBURG, 10 décembre (Reuters) - Glencore  GLEN.L  a 
annoncé jeudi avoir révisé à la hausse son objectif en matière 
de désendettement tout en taillant encore dans ses dépenses 
d'investissement, le géant minier et du négoce des matières 
premières s'efforçant ainsi de résister à la déprime des cours 
de ces matières. 
    A la suite de ces annonces, l'action Glencore bondissait 
vers 10h45 GMT de 10,3% à 91,42 pence, signant la plus forte 
hausse de l'indice Stoxx 600 et tirant vers le haut un indice 
regroupant les valeurs liées aux matières premières  .SXPP  
(+1,78%) tombé en début de semaine à un creux de six ans. 
    "Dans l'environnement des prix actuel, l'entreprise devra 
fait sans cesse faire preuve de sa capacité à s'en tenir au plan 
présenté mais il est meilleur que prévu, suffisamment détaillé, 
tout en offrant un calendrier précis de réduction de la dette", 
ont estimé les analystes de Credit Suisse. 
    Si les investisseurs semblent rassurés par les derniers 
engagements de Glencore, cela n'avait pas été le cas le 28 
septembre, lorsque le titre avait plongé de près de 30% en un 
jour en raison des inquiétudes concernant le poids de 
l'endettement du groupe et ce malgré une augmentation de capital 
réalisée moins de deux semaines plus tôt.  ID:nL5N11Y1AJ , 
 ID:nL5N11D10R  
    Avec le rebond de ce jeudi, l'action a regagné 34% depuis 
cette chute, mais elle reste en recul de quelque 69% depuis le 
début de l'année contre une baisse de 34% pour l'indice 
sectoriel. 
    Le groupe, coté à Londres, a dit viser désormais un 
endettement net compris entre 18 et 19 milliards de dollars 
d'ici la fin de 2016, contre un objectif précédent de 20 
milliards de dollars (18,9 milliards d'euros). 
    Glencore est fortement encouragé, aussi bien par les 
investisseurs que par les agences de notation, à réduire cet 
endettement dans un contexte de creux de plusieurs années 
touchés par les matières premières -- notamment le cuivre et le 
charbon -- en raison surtout de la déprime de la demande en 
provenance de Chine. 
    A 30 milliards de dollars, l'endettement de Glencore est 
actuellement l'un des plus élevés du secteur. 
     
    PROGRAMME DE CESSIONS D'ACTIFS REVU À LA HAUSSE 
    "Aujourd'hui nous montrons que nous sommes capables de tenir 
nos engagements (en matière de désendettement), avec 8,7 
milliards de dollars réalisés à ce jour, et sommes en mesure 
d'augmenter notre objectif de réduction de la dette", déclaré 
Ivan Glasenberg, directeur général de Glencore, cité dans un 
communiqué. 
    "Glencore est bien placé pour continuer à être en mesure de 
générer de la trésorerie dans l'environnement actuel -- et même 
à des cours plus bas. Nous conservons un degré élevé de 
flexibilité (...)." 
    Le groupe, dont le siège est en Suisse, a également dit 
avoir ramené son enveloppe d'investissements pour 2015 de six 
milliards de dollars à 5,7 milliards. En 2016, ces dépenses sont 
désormais vues à 3,8 milliards contre une précédente estimation 
de cinq milliards. 
    Glencore a par ailleurs dit qu'il entendait désormais lever 
entre trois et quatre milliards de dollars via des cessions 
d'actifs alors qu'il tablait auparavant sur deux milliards. 
    Le groupe a mis en vente des mines de cuivre au Chili et en 
Australie ainsi qu'une part minoritaire dans ses activités 
agricoles, la finalisation des trois transactions étant prévue 
au cours du premier semestre 2016. 
    Glencore voit sa division négoce générer un bénéfice ajusté 
de 2,5 milliards de dollars cette année, contre une précédente 
estimation d'une fourchette de 2,5 à 2,6 milliards. 
    Pour 2016, le groupe a dit anticiper pour cette division un 
résultat allant de 2,4 à 2,7 milliards. 
  
    Voir aussi : 
    * BREAKINGVIEWS-Glencore deserves credit for lessons learned 
 ID:nL3N13Z38E  
 
 (Benoit Van Overstraeten pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant