Glencore confirme sa bonne santé

le
0

(Commodesk) La production de Glencore reste solide au premier trimestre, selon un rapport publié par le groupe ce 9 mai. La branche agricole (qui représentait l'année dernière 9% du chiffre d'affaires) affiche de très loin sa plus forte progression : la production globale de produits agricoles bruts et transformés est en hausse de 103% par rapport au premier trimestre 2011, pour atteindre 1,3 milliard de tonnes - en baisse toutefois de 40% comparé aux trois derniers mois de 2011. La production de charbon thermique progresse quant à  elle de 8% à 5,96 millions de tonnes. Plusieurs métaux, dont le nickel et le zinc, sont en revanche en recul.

Le rapport ne fournit cependant pas de données sur le chiffre d'affaires et les bénéfices de ce début d'année. Pour 2011, Glencore avait affiché un chiffre d'affaire en hausse de 28% à 186,15 milliards de dollars, et des bénéfices record de plus de 4 milliards de dollars, grâce notamment au cours élevés des matières premières.

La demande physique en matières premières est restée globalement « robuste » dans le monde au premier trimestre, bien que la situation varie selon les régions, affirme Glencore. Selon le rapport, la demande chinoise reste vigoureuse, celle des Etats-Unis se reprend principalement dans les secteurs de l'automobile et de l'aérospatial, tandis que les conditions restent plus fragiles en Europe. « Selon nous, les stocks mondiaux disponibles restent généralement faibles », ajoute le groupe.

Glencore confirme par ailleurs son intention de boucler au troisième trimestre de cette année la fusion avec le géant minier Xstrata, ainsi que l'acquisition de la canadienne Viterra, qui constitue le premier grand investissement agricole du groupe en Amérique du Nord.

Glencore, qui n'est coté en Bourse que depuis 2011, tiendra ce mercredi 9 mai sa première assemblée générale des actionnaires. A cette occasion, Global Witness, une ONG spécialisée dans la lutte contre la corruption et les conflits liés à l'exploitation des ressources naturelles, appelle le groupe à s'expliquer sur des contrats miniers en République démocratique du Congo, sur lesquelles planent des soupçons de corruption.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant