GlaxoSmithKline visé par une enquête pour corruption en Pologne

le
1
GLAXOSMITHKLINE VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR CORRUPTION EN POLOGNE
GLAXOSMITHKLINE VISÉ PAR UNE ENQUÊTE POUR CORRUPTION EN POLOGNE

(Reuters) - GlaxoSmithKline fait l'objet d'une enquête pénale en Pologne où le groupe pharmaceutique britannique est soupçonné d'avoir payé des médecins pour promouvoir son anti-asthmatique Seretide, a rapporté dimanche soir la BBC.

Selon l'émission "Panorama" de la télévision publique, un directeur régional de GSK et 11 médecins ont été inculpés entre 2010 et 2012 pour des faits de corruption présumés.

"L'enquête a mis au jour une communication inappropriée, en contravention avec la politique de GSK, de la part d'un employé. L'employé concerné a été réprimandé en conséquence et a fait l'objet de mesures disciplinaires", a déclaré le groupe, cité dans l'émission.

Selon la BBC, un médecin a reconnu les faits et a écopé d'une amende et d'une peine de prison avec sursis.

GSK, le numéro un britannique de la pharmacie, a été en juillet dernier au centre d'un scandale de corruption retentissant en Chine, qui l'a amené à supprimer les objectifs de ventes de ses commerciaux.

A la Bourse de Londres, l'action GSK perd 1,1% lundi vers 8h00 GMT, à 1.535,0 pence.

(Karen Rebelo, Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • olive2a le lundi 14 avr 2014 à 10:54

    demandons à Roselyne Bachelot ce qu'elle en pense ?