GlaxoSmithKline réaffirme ses prévisions

le
0
GSK VEUT INTRODUIRE EN BOURSE VIIV
GSK VEUT INTRODUIRE EN BOURSE VIIV

par Ben Hirschler

LONDRES (Reuters) - GlaxoSmithKline, mis à mal par un ralentissement de ses ventes aux Etats-Unis et un scandale de corruption en Chine, a dévoilé mercredi un plan de relance prévoyant l'introduction en Bourse de sa filiale spécialisée dans les traitements du VIH et du sida, l'un de ses pôles de croissance.

Le numéro un britannique de la pharmacie a réalisé au troisième un chiffre d'affaires inférieur aux attentes et versera un acompte sur dividende inchangé après une série de hausses; il a précisé prévoir de verser au titre de 2015 un dividende stable par rapport à celui de 2014.

Malgré ces annonces, le titre du groupe pharmaceutique britannique a inscrit la progression la plus marquée de l'indice Stoxx 50, avec un gain de 2,61% à 13,88 livres contre une hausse de 1,78% de l'indice regroupant les valeurs pharmaceutiques européennes.

La valeur a ainsi bien réagi à l'annonce d'un nouveau plan de réduction des coûts et de la perspective d'une introduction en Bourse d'une part minoritaire de ViiV Healthcare, la filiale spécialisée dans les traitements du virus HIV.

En tant qu'entreprise indépendante, ViiV Healthcare figurerait parmi les 40 premières capitalisations boursières de l'indice Footsie 100, valant davantage que des groupes comme Marks & Spencer, a déclaré Andrew Witty.

Selon des analystes de Jefferies, l'entité pourrait être valorisée à quelque 17 milliards de livres.

Le groupe a également dit que ses premiers vaccins contre la fièvre Ebola devrait être prêts d'ici la fin de l'année. Glaxo va travailler dans ce domaine avec l'américain Johnson & Johnson, qui met au point un traitement concurrent.

Les investisseurs ont vraisemblablement également bien accueilli la volonté affichée du laboratoire de distribuer quatre milliards de livres (5,1 milliard d'euros) supplémentaires à ses actionnaires par d'autres moyens que le dividende.

"Glaxo a annoncé qu'il se donnait un fortifiant, avec une approche plus resserrée de son modèle d'entreprise", a estimé Richard Hunter, chargé des actions chez Hargreaves Landsdown Stockbrokers.

Malgré la hausse de ce mercredi, le titre Glaxo accuse un repli de 14,6% depuis le début de l'année contre une hausse de près de 14,5% pour l'indice sectoriel, porté par le nombreuses opérations de fusion-acquisitions annoncées ces derniers mois.

VIIV VAUT QUELQUE 17 MILLIARDS DE LIVRES - ANALYSTES

Les contre-performances boursières de Glaxo s'expliquent en partie par une baisse des ventes et des craintes sur les prévisions. Celle d'un bénéfice par action (BPA) "globalement similaire à celui de 2013" à taux de change constants, réaffirmée ce mercredi, avait été abaissée en juillet.

Puis, en septembre, le groupe s'est vu infliger par les autorités chinoises une amende de trois milliards de yuans (380 millions d'euros) pour corruption active.

Mais, ce qui inquiète les plus investisseurs, c'est la baisse des ventes, plus rapide que prévu, de son médicament respiratoire Advair, une molécule lancée il y a 15 ans, surtout aux Etats-Unis, et le démarrage poussif de deux nouveaux produits, le Breo et Anoro, sur le même marché, celui des maladies respiratoires.

Andrew Witty, directeur général de GlaxoSmithKline, a reconnu que le laboratoire traversait une période "difficile" mais il a assuré que le segment des maladies respiratoires, que le groupe a dominé pendant des décennies, allait renouer avec la croissance en 2016.

Le chiffre d'affaires du groupe a reculé de 10% au troisième trimestre à 5,65 milliards de livres mais le BPA courant, l'indicateur de rentabilité le plus suivi par les investisseurs, est resté stable à 27,9 pence.

Les analystes financiers prévoyaient en moyenne un chiffre d'affaires trimestriel de 5,75 milliards de livres et un BPA courant (hors exceptionnels) de 23,9 pence selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

(avec Atul Prakash,; Marc Angrand et Benoît Van Overstraeten pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant