GlaxoSmithKline-Les résultats portés par les nouveaux produits

le
0
 (Actualisé avec précisions sur la succession, commentaire 
d'analyste) 
    NEW YORK, 27 avril (Reuters) - Une amélioration des marges 
dans les médicaments grand public et une demande croissante pour 
ses nouveaux traitements ont permis à GlaxoSmithKline  GSK.L  de 
dégager un bénéfice courant en hausse de 14% au premier 
trimestre, au-dessus des attentes, confortant son engagement de 
renouer avec la croissance en 2016. 
    Le groupe pharmaceutique britannique, à la recherche d'un 
nouveau directeur général pour remplacer Andrew Witty en 2017,  
a dit mercredi que la demande pour ses nouveaux traitements des 
maladies respiratoires et du sida avait compensé la baisse des 
ventes de l'Advair, son médicament contre l'asthme.  
    Andrew Witty, qui cèdera sa place en mars prochain, a 
déclaré à la presse qu'il s'attendait à ce qu'un successeur soit 
nommé vers la fin de l'année. Le directeur général fait l'objet 
de pressions depuis trois ans de la part des actionnaires du 
groupe, dont certains ont remis en question sa stratégie de 
concentration sur les produits de santé grand public. 
    Mais ces derniers résultats tendant à prouver que GSK tient 
ses promesses de stabilisation de son activité pharmaceutique de 
base et d'amélioration de la rentabilité de son activité de 
médicaments sans ordonnance que le groupe a récemment renforcée 
via un échange d'actifs de 20 milliards de dollars (17,66 
milliards d'euros) avec Novartis  NOVN.S .   
    "Un rebond s'amorce par rapport à la profonde ornière dans 
laquelle le groupe était embourbé", dit l'analyste de Bernstein 
Tim Anderson, qui est "neutre" sur le titre. 
    La marge bénéficiaire de l'activité grand public de GSK est 
passée de 12 à 17% au premier trimestre et Andrew Witty a 
annoncé que la société était tout à fait en mesure d'atteindre 
son objectif d'une marge à 20%, voire plus, à l'horizon 2020.  
    Les vaccins ont également bien performé et le directeur 
général prévoit une croissance cette année de son activité liée 
aux maladies respiratoires, un secteur où GSK est leader. 
    "Cela nous met sur la bonne voie pour atteindre nos 
objectifs fixés l'an dernier (...)", a dit Andrew Witty. 
    Le chiffre d'affaires a progressé de 11% à 6,23 milliards de 
livres (8,04 milliards d'euros) sur les trois premiers mois de 
2016. Sur la période, le bénéfice par action (BPA) courant 
ressort à 19,8 pence. 
    Les analystes prévoyaient en moyenne un chiffre d'affaires 
de 6,01 milliards de livres et un BPA courant de 17,9 pence, 
selon Thomson Reuters. 
    GSK a dit s'attendre à une progression comprise entre 10% et 
12% de son BPA courant sur l'ensemble de l'exercice à taux de 
change constant et a confirmé que son dividende, qui assure un 
rendement attractif de près de 6%, serait maintenu jusqu'en 
2017.  
    L'action GSK gagne 1,95% à 1.487 pence vers 14h50 GMT à la 
Bourse de Londres en réaction à la publication de ces résultats. 
 
 (Ben Hirschler, Marc Joanny et Juliette Rouillon pour le 
service français, édité par Véronique Tison) 
 

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant