Gisements russes contre raffineries biélorusses

le
0

Commodesk - La Biélorussie n'est pas prête à céder ses raffineries de pétrole à n'importe quel prix. Alors que la Russie est intéressée pour racheter les sites biélorusses de Novopolosk et de Mozyr, le président Alexandre Loukachenko a déclaré cette semaine qu'il n'était pas opposé à la transaction, en échange d'un accès aux gisements russes d'hydrocarbures.

Alexandre Loukachenko espère que les compagnies biélorusses pourront extraire du pétrole et du gaz en Russie, afin d'obtenir des tarifs a prix préférentiel. Actuellement, Minsk achète 12 milliards de mètres cubes de gaz par an à Moscou.

De son côté, la Russie est engagée dans un programme de construction et de modernisation de ses raffineries, le parc actuel étant vieillissant voire obsolète. Racheter celles de Biélorussie, qui traitent 22 millions de tonnes de pétrole par an, lui permettait de disposer immédiatement d'infrastructures opérationnelles.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant