Giroud se relance, Kurzawa rate la sienne

le
0
Giroud se relance, Kurzawa rate la sienne
Giroud se relance, Kurzawa rate la sienne

Auteur d'une belle partie, Olivier Giroud a su rebondir après un match aller loupé. En galère sur son côté gauche, Laywin Kurzawa a lui failli coûter la qualification aux siens après une relance loupée qui a poussé Arsenal à y croire.

AS Monaco
Subaši? (7) : De bonnes sorties aériennes, une claquette sur un coup-franc d'Ozil et un sauvetage décisif sur sa ligne devant Giroud. La preuve vivante qu'on peut porter du violet et rester viril

Kurzawa (3) : Embarqué malgré lui dans un film d'horreur, Kurwazzaaaaa a failli assassiner son équipe d'une relance téléphonée. Heureusement, comme dans Scary movie, tout est bien qui finit bien.

Abdennour (7) : Au milieu de la tempête, Jardim a prié pour que sa défense tienne, au nom du père, du fils et du Abdennour. Aymen.

Wallace (7,5) : Comme l'illustre William Wallace en son temps, le chevalier Fortuna Dos Santos a bien cassé de l'Anglais. Toujours un temps d'avance et des interventions musclées.

Fabinho (5) : S'il est fautif sur le premier but encaissé, il a plutôt bien tenu son couloir. Fabinho mais pas encore fabuleux.

Toulalan (6,5) : Il s'est fait quelques cheveux blancs ce soir mais a tenu la baraque en seconde mi-temps, en bon père de famille

Kondogbia (6) : Solide comme un roc au milieu de terrain, il a soulagé ses coéquipiers grâce à sa puissance physique et sa capacité à obtenir des fautes.

Moutinho (6) : Il protège bien sa balle, moins ses défenseurs. Généreux dans l'effort, habile avec le ballon, il a été l'auteur d'un bon match dans l'ensemble.

Dirar (4) : Discret, il s'est planqué pour rester le plus longtemps possible sur le terrain et ça a bien fonctionné. Remplacé par Echiejile (85e), qui ne s'est pas chié dessus.

Martial (5) : Puissant et agile, il élève la contre-attaque au rang d'art martial, laissant ses coéquipiers et ses adversaires sans défense. Remplacé par l'explosif Yannick Ferreira-Carrasco (58e), qui s'est très vite mis en évidence balle au pied sans concrétiser ses rushs chaloupés.

Berbatov (4) : Il a fait sa promenade syndicale, a bien râlé et peut désormais se régaler de son café, de ses petits beurres et de ses mots croisés. Moins classe mais plus énergique, Bernardo Silva a pris la relève pour qu'il puisse faire la sieste (70e).
Arsenal FC
Ospina (?): L'Irlandais Bono avait envie de se faire la Saint-Patrick à Louis II et au final, il aurait pu garder les buts d'Arsenal. U2...























Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant