Giroud : « Les critiques ne m'ont pas atteint »

le
0

Olivier Giroud s’est longuement exprimé sur L’Equipe 21 lundi soir, avant de rejoindre le premier stage de préparation de l’équipe de France ce mardi. L’attaquant d’Arsenal revient sur les critiques dont il a fait l’objet ces dernières semaines, mais se dit hermétique à tout cela et prêt pour l’Euro.

Contrairement à la plupart des grosses écuries européennes, Arsenal a terminé sa saison. Pas de finale de FA Cup pour les Gunners en fin de semaine, et donc un Olivier Giroud à la disposition des Bleus dès ce mardi pour le premier stage de préparation de l’Euro 2016, au Pays Basque. Car malgré des performances très mitigées en 2016 et une concurrence accrue dans le secteur offensif, l’ancien Montpelliérain a bien été retenu par Didier Deschamps pour le rendez-vous continental. Interrogé par L’Equipe 21 lundi soir, Olivier Giroud assure que tout va bien. « Dans le contenu je n’étais pas inquiet. Je faisais mes matchs même si l’attaquant est un peu dépendant de la bonne forme de l’équipe. Ce sont les aléas d’une saison, je sais que j’ai été pointé du doigt mais les matchs en équipe de France m’ont fait du bien. On a fait de très bons matchs, j’ai été efficace. Contre Manchester City, il fallait assurer la place qualificative en Ligue des Champions et j’ai été bon. Tout va bien », assure le Français.

« Avec ces quelques mois de moins bien, j’ai alimenté ce débat »

Sur la phase retour, Arsenal a lâché du lest semaine après semaine dans la course au titre. Une méforme à laquelle n’est pas étranger Olivier Giroud. Critiqué pour son rendement outre-Manche, l’ancien Tourangeau a dû s’asseoir sur le banc plusieurs semaines de rang au début du printemps. « La vie n’est pas un long fleuve tranquille, le foot c’est pareil. Les critiques ne m’ont pas atteint, il y en aura d’autres, répète-il avant de rejoindre l’équipe de France. J’ai un père assez critique quant à mes performances, donc quand c’est moins bien il me le dit. J’ai eu vent de certains commentaires, je sais que les gens se posent des questions, c’est normal, mais ça ne m’empêche pas d’avancer. Si je ne suis pas hermétique, j’abandonne et je jette l’éponge, mais je suis armé mentalement. Mon profil est atypique, différent des autres attaquants de l’équipe de France. Très peu de joueurs au haut-niveau font l’unanimité, et aujourd’hui, avec ces quelques mois de moins bien, j’ai alimenté ce débat. Mais ça ne me touche pas. »

« Au sein du groupe, je laisse la parole aux plus expérimentés »

Malgré les critiques, parfois violentes sur les réseaux sociaux, Olivier Giroud reste l’un des joueurs préférés des Français à chaque sondage d’opinion. Un indice auquel l’attaquant des Bleus accorde de l’importance. « C’est toujours plaisant d’être parmi les joueurs préférés du public parce qu’au-delà du joueur, j’aimerais qu’on se souvienne de moi comme d’un mec bien. J’estime être un mec bien qui vit bien dans le collectif des Bleus », confie-t-il sur L’Equipe 21. Lors de l’Euro, il devrait être l’attaquant titulaire de la France en raison de l’absence de Karim Benzema. Mais Giroud veut se concentrer sur sa préparation, et demande à ce qu’on ne l’attende pas comme un cadre dans ce groupe assez jeune. « Je vais devoir faire une bonne préparation et de bons matchs amicaux pour avoir la confiance du coach. Je n’ai pas la prétention de dire que je peux guider un tel ou un tel, maintenant il faut assumer ses responsabilités et on verra quelles seront les miennes. Après, ce n’est pas moi qui vais prendre la parole ou pousser un coup de gueule. Au sein du groupe, je laisse la parole aux plus expérimentés comme Pat (Evra) ou Hugo (Lloris) », explique le joueur d’Arsenal. A 29 ans, il jouera le mois prochain sa première grande compétition dans la peau d’un titulaire...
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant