Giroud, le mauvais procès

le
0
Giroud, le mauvais procès
Giroud, le mauvais procès

Au sortir de la défaite en Ligue des champions face à Monaco (1-3), Olivier Giroud a essuyé les critiques les plus virulentes. En somme, pour trois grosses occasions ratées, le Français a cristallisé à lui seul toute la frustration de la presse anglaise et des fans d'Arsenal. À un moment où le Français n'a jamais paru autant en forme, c'est tout de même assez ironique.

Oui, il a raté trois énormes occasions. C'est un fait, et personne ne le nie. Il aurait dû, lors de ce match aller face à Monaco, trouver la faille au moins une fois. Il ne l'a pas fait, point final. Est-ce réellement suffisant pour déposer sur ses épaules l'entière responsabilité de la déroute des Gunners face à Monaco ? Certainement pas. L'équipe d'Arsenal, dans son ensemble, ne s'est pas montrée à la hauteur de l'événement. Oui, Giroud est passé à côté de son match. Comme Özil, Welbeck, Mertesacker, Koscielny, Bellerin, Ospina ou même Gibbs. Face à Monaco, Arsenal a raté son match. Voilà la vérité. Imputer ce résultat au seul Olivier Giroud est d'une violente malhonnêteté. Surtout que depuis quelque temps, le Français se montre de plus en plus adroit devant le but. Depuis le début de l'année, c'est bien lui, au même titre qu'Alexis Sánchez, qui mène l'attaque londonienne. N'en déplaise à ses détracteurs.
Une très bonne période
Depuis la nouvelle année, il n'y a pas grand-chose que l'on peut reprocher à Olivier Giroud. Sur les dix derniers matchs d'Arsenal, le Français a inscrit sept buts. Soit, évidemment, le meilleur total du club loin devant Cazorla, Walcott ou Özil qui ont, eux, trouvé le chemin des filets à trois reprises. À Arsenal, Giroud joue et Giroud marque. À l'aise sur le front de l'attaque des Canonniers, l'ancien Montpelliérain ne fait pas de complexes et ne rate pas autant d'occasions que voudraient le faire croire certains. Seulement voilà, une mauvaise prestation face à Monaco sous les projecteurs de la Ligue des champions, et le Français s'est retrouvé pointé du doigt, jugé pour un rendement soi-disant loin d'être celui que l'on attend d'un grand attaquant. Ce qui est tout de même marrant, quand on sait que sur les cinq dernières sorties des ouailles de Wenger, Giroud a planté à cinq reprises. Soit à tous les matchs sauf face à Monaco. Et apparemment, c'est suffisant pour lui jeter la pierre. En fait, Giroud est actuellement dans une forme étincelante. À tel point que sa piètre performance face à l'ASM ne l'a pas empêché de marquer, quatre jours plus tard, face à Everton en championnat. Ni de récidiver, le mercredi suivant face à QPR, toujours en championnat. La forme de l'attaquant français est telle, en réalité, qu'il ne doute pas. Plus maintenant.
Un joueur en progrès
Depuis son arrivée en Angleterre, Giroud a souvent...




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant