Giroud, des sifflets à l'ovation

le
0
Giroud, des sifflets à l'ovation
Giroud, des sifflets à l'ovation

FINALEMENT, heureusement qu'il ne s'est pas blessé. Le 30 mai, devant l'hôtel des Bleus à Nantes, à la veille de France - Cameroun (3-2), un adolescent porte à bout de bras une pancarte au message explicite : « Giroud, blesse-toi stp ». Le lendemain, le Gunner est accueilli à la Beaujoire par des sifflets, sans qu'il sache trop ce qu'on lui reproche. On est en plein Ben Arfamania et une partie du public a pris l'attaquant en grippe. Giroud est touché par cette atmosphère hostile de la part de ses propres supporteurs. Touché, mais pas coulé. Faire taire ses détracteurs, prouver aux gens qu'ils se trompent, renverser les critiques, Olivier Giroud, 29 ans, sait faire. C'est l'histoire de sa carrière. Le scepticisme a longtemps accompagné son parcours de professionnel, que ce soit à Tours en Ligue 2 ou à Montpellier à l'échelon supérieur. Depuis son transfert à Arsenal, le natif de Chambéry n'a pas vraiment trouvé la quiétude. Thierry Henry, une des références du club londonien, a adressé quelques piques. « Giroud n'est pas un grand attaquant », s'est autorisé Titi, devenu outre-Manche un consultant respecté. « Il y aura toujours des haters (des gens qui te détestent) », rétorque l'intéressé. « Quand il traverse une période un peu difficile, il se relève toujours plus fort », relève Arsène Wenger, son entraîneur dans la capitale anglaise. Un adage que Giroud a su appliquer chez les Bleus. Avec succès. Non seulement la blessure espérée par le jeune supporteur n'est jamais venue, mais l'attaquant a surtout marqué face au Cameroun (3-2) et ne s'est plus arrêté depuis : 5 buts lors des 5 matchs suivants. Dimanche, après son doublé contre l'Islande, il est sorti sous les applaudissements. « C'est toujours agréable d'être ovationné, mais je n'ai aucune revanche à prendre. Je pense avoir la bonne attitude, c'est le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant