Giroud, ça ne s'arrange pas !

le
0

A quelques semaines de l’Euro 2016, découvrez chaque mardi le baromètre des Bleus. Des joueurs qui cartonnent dans leur club à ceux qui connaissent des difficultés. Histoire d’aider le sélectionneur à concocter sa liste des 23.

Ils ont brillé

Si encore une fois, Antoine Griezmann a été particulièrement bon avec l’Atlético Madrid, il a fallu faire des choix (ce qui est toujours bon signe) pour ce baromètre de la semaine. Ainsi, c’est la prestation d’Hatem Ben Arfa qui a été la plus éclatante. Face à Rennes, dans un match important pour la course à la Ligue des Champions, le Niçois a été impressionnant avec un triplé à la clé. Depuis le dernier rassemblement des Bleus, auquel il n’avait pas été convié, l’ancien Marseillais a inscrit quatre buts. Un vrai message envoyé à Didier Deschamps.En Italie, Paul Pogba a également livré un match plein avec la Juventus Turin. Sur la pelouse du Milan AC, l’international tricolore a été l’homme fort des Bianconeri. Le poteau l’a d’abord mis en échec sur un joli coup-franc. Mais l’ancien Havrais n’a pas renoncé et a inscrit le but vainqueur en deuxième période. Après s’être débarrassé d’Abate, le Français a trompé Donnaruma d’une reprise précise. A six journées de la fin de la saison, La Juventus file vers un nouveau titre de champion avec six points d’avance sur Naples.Face à West Ham, la défense d’Arsenal a pris l’eau (3-3) avec notamment un triplé d’Andy Carroll pour les Hammers. Pourtant, Laurent Koscielny a été excellent. Auteur du troisième but des Gunners, le défenseur et capitaine du club londonien a plusieurs évité que le naufrage défensif soit encore plus conséquent. Face à Dimitri Payet notamment, l’ancien Lorientais a été très solide, confirmant les dires des observateurs anglais qui le considèrent comme l’un des meilleurs défenseurs de Premier League.

Ils stagnent

Remplaçant contre le Benfica Lisbonne, en quart de finale aller de Ligue des Champions, et préservé en championnat contre l’Eintracht Francfort et Stuttgart en raison de problèmes musculaires, Kingsley Coman est sorti de la lumière depuis deux semaines. Loin de là l’idée de penser que le Bavarois a un coup de mou, mais depuis son entrée flamboyante avec les Bleus contre la Russie, l’ancien Parisien ne s’est plus montré décisif.Samedi, Crystal Palace a fait un grand pas vers le maintien en dominant Norwich sur le plus petit des scores (1-0). Un vrai bol d’air pour les coéquipiers de Yohan Cabaye, qui restaient sur quatorze matchs sans victoire en Premier League. Mais se rapprocher du maintien, c’est bien peu pour une équipe qui tenaient tête aux candidats à l’Europe jusqu’au début de l’hiver. A mesure que l’influence du Français dans l’entrejeu s’est réduite, Crystal Palace a bafouillé son football.Ah si Anthony Martial avait trouvé le cadre dimanche après-midi à White Hart Lane. Alors que Tottenham et Manchester United étaient à égalité, l’attaquant des Red Devils a manqué son face-à-face avec Hugo Lloris à l’heure de jeu. Un raté qui s’est révélé cruel pour les visiteurs puisque derrière, les Spurs ont marqué trois buts en six minutes. Au classement, avec les victoires de Manchester City et Arsenal, cette défaite éloigne Manchester United d’une qualification pour la prochaine Ligue des Champions.

Ils ont déçu

De semaine en semaine, la situation d’Olivier Giroud se complique à Arsenal. Encore remplaçant ce week-end contre West Ham, la quatrième fois de suite en Premier League, l’attaquant tricolore n’a pas cadré une seule de ses frappes après son entrée en jeu à vingt minutes du coup de sifflet final. Un manque de réussite qui le suit depuis le 14 février en championnat et qui interroge forcément à deux mois de l’Euro.De retour après près de deux lois d’absence, Mathieu Debuchy n’a pas fait forte impression à Marseille. Encore en manque de rythme, l’arrière droit de Bordeaux a connu une première période très pénible avec beaucoup de ballons perdus et de passes imprécises. Plusieurs fois, les accélérations de Cabella et de Thauvin l’ont mis en difficulté. Heureusement sa deuxième période fut meilleure. Mais au moment où Jallet rejoue avec Lyon et où Corchia brille avec Lille, le temps presse pour l’ancien Lillois.Pour Moussa Sissoko, le ciel est encombré de nuages. Déjà contesté par le grand public en France, le milieu de terrain tricolore vit une saison très compliquée avec Newcastle. Loin d’être le plus critiquable des Magpies, l’ancien Toulousain participe néanmoins de près au naufrage de l’réquipe désormais entraînée par Rafael Benitez. Samedi, Newcastle s’est de nouveau incliné avec un Sissoko titularisé en sentinelle. Au classement, les Magpies sont 19eme, à six points du premier non-relégable…
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant