Giro : Quintana avait-il le droit d'attaquer ?

le
0
Giro : Quintana avait-il le droit d'attaquer ?
Giro : Quintana avait-il le droit d'attaquer ?

En attaquant mardi dans la descente du Stelvio, Nairo Quintana a fait un grand pas vers la victoire d'étape et la conquête du maillot rose. Mais le grimpeur colombien avait-il le droit d'attaquer à cet endroit-là ? Un tweet du compte officiel de l'organisation du Giro avait dit : « La descente du Stelvio a été neutralisée à cause des conditions météo ». A l'approche du sommet, Radio-Tour avait également annoncé qu'une moto guiderait les coureurs dans la descente. Mais un quart d'heure plus tard, le compte twitter du Giro a rectifié : « Communication erronée : aucune neutralisation de la descente du Stelvio. Excuses. ». Quintana a donc attaqué, mais certains directeurs sportifs estiment qu'il n'avait pas le droit de le faire.

Avant le départ de la 17eme étape ce mercredi, deux réunions se sont tenues. L'une avec les patrons d'équipes, à l'initiative des équipes mécontentes (Omega Pharma pour Uran, Tinkoff pour Majka, Astana pour Aru et Trek pour Kiserlovski), l'autre avec des représentants d'équipes, le jury des commissaires et le directeur du Giro Mauro Vegni. Les coureurs ont ensuite pris la route normalement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant