Giovinco, loin des yeux, près du cœur ?

le
0
Giovinco, loin des yeux, près du cœur ?
Giovinco, loin des yeux, près du cœur ?

Barré par la concurrence à la Juventus, Sebastian Giovinco avait préféré s'exiler en MLS au début de l'année 2015, en dépit de nombreuses offres en Europe. Un choix qui avait alors fait jaser nombre d'observateurs. Mais un peu moins d'un an plus tard, la Formica Atomica (fourmi atomique en VF) est en passe de gagner son pari. Intraitable avec Toronto, Giovinco impressionne de l'autre côté de l'Atlantique. Au point de prendre le bon wagon pour l'Euro avec la Nazionale ? Peut-être bien

Il n'aura fallu à Sebastian Giovinco que sept mois pour entrer par la grande porte dans l'histoire de la Major League Soccer. Arrivé à Toronto en janvier dernier, le petit milieu de terrain (1,64m) a déjà affolé les compteurs outre-Atlantique. Le 26 septembre dernier, lors de la réception du Chicago Fire (3-2), il est ainsi devenu le premier joueur de la Ligue nord-américaine à atteindre les 20 buts et 15 passes décisives sur une seule saison. D'un superbe extérieur du pied droit, la fourmi atomique est même allée chercher le petit filet opposé dans un angle incroyable. Un but génial, qui suffit à synthétiser la saison du milieu de terrain, qui a régalé son public de gestes vifs, de frappes chirurgicales et de tirages de langue. Des prestations qui n'ont pas échappé au sélectionneur italien Antonio Conte qui l'a toujours tenu en haute estime. Pour preuve, Giovinco faisait bien partie de la dernière liste du technicien transalpin fin août. Une convocation qu'il n'a toutefois pas pu honorer en raison d'une gêne aux adducteurs. Mais qu'importe. Selon toute vraisemblance, le petit Sebastian sera à nouveau appelé par Conte ce samedi soir, pour affronter l'Azerbaïdjan et la Norvège les 10 et 13 octobre prochains. La fourmi a peut-être bien fait son trou.

Le petit protégé de Conte


Certes, un trou friable et loin d'être définitif, mais un trou bien au chaud pour le moment. Car Antonio Conte ne peut ni ignorer les énormes prestations de Giovinco avec Toronto, ni le besoin criant de cartouches offensives pour la Nazionale. D'autant plus que les qualités de percussion du petit Sebastian ne courent pas franchement les rues en Squadra Azzurra, comme Andrea d'Amico, son agent, en fait le constat : "Je pense qu'il y a vraiment très peu de joueurs comme Giovinco en Italie. Il n'y a quasiment plus de joueurs italiens avec ses caractéristiques et son profil." Très juste. Les récentes titularisations d'un Stephan El Shaarawy pas franchement au top de sa forme en sont d'ailleurs un signe évident. Andrea d'Amico fait toutefois preuve de mesure : "D'après moi, oui, Sebastian a de bonnes chances d'être convoqué pour l'Euro, sans manquer de respect aux décisions de Conte. Mais il y a encore beaucoup de temps jusque-là, et il faudra voir la forme des joueurs d'ici quelques mois." Car entre un Insigne qui monte en puissance avec le Napoli, et un Candreva toujours solide en…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant