Gingrich, nouveau favori des républicains

le
0
En dépit de propos controversés surle Proche-Orient, il devance Mitt Romney.

Newt Gingrich a beau avoir traité les Palestiniens de «terroristes» et de «peuple inventé», il reste bien en tête dans la course à la nomination républicaine pour la présidentielle de 2012. En tout cas pour l'instant. Les sondages le placent largement devant les autres candidats, avec 33% d'intentions de vote, contre 21,3% à son principal concurrent, Mitt Romney. Un résultat qui ne devrait pas être fondamentalement affecté par le débat télévisé animé organisé samedi dans l'Iowa entre six des candidats républicains, à trois semaines du caucus du 3 janvier.

Comme tout le monde s'y attendait, Gingrich y a été la cible de nombreuses attaques de ses concurrents, Mitt Romney en tête. L'ancien gouverneur du Massachusetts a tenté de déstabiliser le nouveau favori de l'opinion, critiquant avec force son statut d'«insider» politique lié aux intrigues de Washington et à «K Street», la rue des lobbyistes, pour se présenter lui-même en homme neuf, venu du secteur

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant