Gingrich efface Cain et menace Romney

le
0
Herman Cain discrédité, la course des primaires républicaines tourne au duel entre Newt Gingrich et Mitt Romney.

À cinq semaines du début des primaires républicaines -avec le caucus de l'Iowa-, cela sent la déroute du côté de la campagne de Herman Cain, pour la plus grande satisfaction de l'ancien speaker de la Chambre Newt Gingrich. Ce «ressuscité» de la dernière heure profite à plein de la chute du «roi de la pizza», grimpant jusqu'à 38% d'intentions de vote dans un récent sondage. Tout le contraire de l'ex-favori Mitt Romney, toujours bloqué autour de 25%.

Signe de la déconfiture annoncée, Cain, un entrepreneur noir atypique, président d'une chaîne de pizzerias, qui avait capté l'attention des électeurs républicains avec son fameux projet fiscal «999» et son charisme télévisuel, a annoncé mardi qu'il allait «réévaluer» sa campagne. En cause: les déclarations de Ginger White, une femme de 46 ans, qui affirme avoir eu une liaison adultère avec lui durant treize ans. Herman Cain a nié farouchement, parlant de pur mensonge. Mais la fin de partie semble proche po

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant