Gillot: "L'objectif ? Redonner un peu de confiance à l'AJA"

le
0
Gillot: "L'objectif ? Redonner un peu de confiance à l'AJA"
Gillot: "L'objectif ? Redonner un peu de confiance à l'AJA"

Absent des bancs de touche depuis une saison et demie et du championnat de France depuis trois ans, Francis Gillot va reprendre du service à l'AJ Auxerre. L'ancien coach de Lens, Sochaux et Bordeaux va avoir la lourde tâche en Bourgogne de remettre sur la route du succès un club qui en cinq ans loin de l'élite a d'abord touché le fond, avant de démarrer récemment une totale reconstruction.

Vous reprenez du service avec ce nouveau poste à Auxerre après une longue période off. Pourquoi être resté un an et demi éloigné du banc de touche ?
Après Shanghai, j'avais des petites réparations physiques à faire sur moi. J'ai subi trois opérations pour mes hanches. Physiquement je voulais me retaper pour repartir à un moment ou un autre. En plus, ça m'a permis aussi de récupérer et de me ressourcer au niveau mental.

C'est pour ces raisons que vous avez refusé Valenciennes après votre passage en Chine ?
Oui. Mais après vous savez, même quand on arrête, on a toujours des gens qui vous appellent pour un projet ou un autre, surtout avec l'ouverture des frontières. Avec l'étranger, la Ligue 2, la Ligue 1, beaucoup de gens essayent de vous avoir pour discuter. Mais c'est vrai que j'ai tout coupé pour ne pas repartir tout de suite.

Pourquoi repartir maintenant ?
Je voulais repartir en début de saison. Je ne voulais pas reprendre un club en décembre ou en janvier. Je l'ai fait plusieurs fois, à Lens, deux fois à Sochaux, c'est un challenge qui ne m'intéressait plus en fait. Donc j'ai dit aux personnes qui m'ont contacté à cette période là de me rappeler plus tard pour commencer en début de saison et pour faire une préparation normale.

Vous avez été contacté par quel club ?
C'est toujours pareil, il y a toujours des contacts plus ou moins intéressants, qui vont toujours plus ou moins loin. Mais je ne peux pas vous dire, parce que c'était des prises de rendez-vous auxquelles je ne suis même pas allé pour la plupart. Il y a beaucoup de contacts au début mais à la fin l'entonnoir se resserre. Entre ceux qui vous appellent et ceux qui veulent vraiment vous prendre il y a une grosse différence.

Il y a beaucoup de contacts au début mais à la fin l'entonnoir se resserre. Entre ceux qui vous appellent et ceux qui

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant