Gilles Michel détaille les perspectives 2015 d'Imerys

le
0
Gilles Michel, PDG d'Imerys depuis 2011. (© P. Marais)
Gilles Michel, PDG d'Imerys depuis 2011. (© P. Marais)

Après une bonne année 2014, comment ­démarre 2015 ?

Gilles Michel : L’exercice 2014 a été solide, caractérisé par une hausse interne de nos ventes en dépit d’un environnement économique européen mitigé. Imerys a pu s’appuyer sur la montée en puissance de nouvelles capacités de production et sur sa stratégie d’innovation. Le démarrage de l’année 2015 a subi une base de comparaison défavorable par rapport à 2014. Cela explique le repli des volumes au premier trimestre. Toutefois, nous avons observé un léger mieux sur certains marchés en mars et avril, qui reste à confirmer.

Qu’anticipez-vous pour le reste de l’année ?

Gilles Michel : Nous allons bénéficier de l’intégration de S&B, qui est consolidé dans les comptes depuis le 1er mars. La dépréciation du dollar est également une bonne nouvelle. L’Amérique du Nord reste dynamique et solide pour tous nos métiers, à l’exception des proppants et de la sidérurgie. En Europe, le point bas a été passé en fin d’année dernière, mais la reprise est lente. Nous avons recentré nos activités en Chine. Elles sont désormais mieux orientées. Enfin, Imerys exporte plus des deux tiers de ce qu’il produit au Brésil, ce qui nous épargne en partie de la morosité économique du pays.

Votre activité de proppants (billes de céramique) pour le marché des

Lire la suite sur le revenu.com


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant