Gilbert Ysern : " Le tournoi ne sera pas perturbé par les travaux "

le
0
Gilbert Ysern : " Le tournoi ne sera pas perturbé par les travaux "
Gilbert Ysern : " Le tournoi ne sera pas perturbé par les travaux "

Gilbert Ysern, les travaux sur le site de Roland-Garros peuvent-ils perturber le tournoi dans les années à venir ? On fera en sorte que non. Ce n'est pas simple, c'est un véritable casse-tête de conduire un tournoi dans un stade qui est en chantier. Après l'édition 2015, édition durant laquelle on débutera les travaux dans le stade, on arrêtera le chantier bien en amont du tournoi pour pouvoir sortir les outils, les engins pour mener les travaux. On se donnera le temps de remettre le stade en bonne configuration. Il n'y a pas de raison pour que le tournoi soit perturbé. Il n'y a guère que l'édition 2018 sans doute. On aura démoli une bonne partie des installations du court Philippe Chatrier et on n'aura pas eu le temps de reconstruire intégralement. Le Central sera sans doute dans un état un peu difficile mais, mis à part cela, il n'y a pas de raison de penser que le tournoi sera dégradé. On fera tout notre possible pour qu'il ne le soit pas. Avec le toit sur le Central, allez-vous développer les « night sessions » ? Oui. Je préfère parler de sessions de soirée parce que sessions de nuit laisse penser qu'on a envie de jouer à toutes les heures de la nuit, ce n'est évidemment pas le cas. En tout cas, on pense qu'il y a un produit qui va être intéressant pour le public ici. L'idée est effectivement de jouer en soirée jusqu'à 22h30, 23h00, avec les limites que l'on connaît pour la programmation. C'est sûr que si ça fait 19-17 au 5eme set, le match ira au-delà des heures que l'on voudrait respecter. On pourra faire démarrer des matchs vers 19h30-20h00 pour qu'ils se terminent vers 22h30. C'est vraiment un match de soirée que l'on organisera ici. Vous ne regrettez pas d'être resté à Paris pour développer Roland-Garros ?Pas du tout. Quand on voit à quelle vitesse les candidats à des événements majeurs dans le monde sont capables de mobiliser des financements, sont capables de proposer des stades dans un certain nombre de pays dans le monde, je suis convaincu que l'atout majeur de Roland-Garros, au-delà de son statut de Grand Chelem, de son histoire, c'est de préserver son identité unique. Cette identité, on va la préserver, on va la renforcer avec notre projet en allant de l'autre côté de l'avenue Gordon Bennet dans le jardin des serres d'Auteuil. On va, plus que jamais, développer un événement parisien, on va se rapprocher un tout petit peu de la Tour Eiffel, on va s'inscrire dans un lieu chargé d'histoire. On est en plein dans cette identité qui fait que notre tournoi ne pourra jamais être imité, dupliqué, copié par les autres. Je crois que c'est notre meilleur atout en termes de pérennité du succès de Roland-Garros.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant