Gignac : un premier jour au Mexique

le
0
Gignac : un premier jour au Mexique
Gignac : un premier jour au Mexique

Cela ressemblait à une folle rumeur, à un transfert improbable, mais André-Piere Gignac va bien poursuivre sa carrière au Mexique, avec les Tigres UANL. On parle d'un contrat de trois ans. Récit de sa première journée à Monterrey.

André-Pierre Gignac n'a pas perdu de temps pour se mettre les fans des Tigres dans la poche. Tout juste arrivé à l'aéroport de Monterrey, où l'international français était attendu par près de 300 fans, Gignac a fait le signe du double L, symbole des Libres y Lokos, la barra du club jaune et bleu. Manière de montrer qu'il sait exactement où il met les pieds, et qu'il ne vient pas au Mexique en touriste. "C'est vraiment un geste qui nous a surpris, nous dit Jonathan Llanes, l'un des organisateurs de la barra, on ne pensait pas qu'il nous connaissait déjà." Dans la foulée de son arrivée, avec tambours et trompettes en fond sonore, APG twittait qu'il était à Monterrey pour "faire de grandes choses." Aux journalistes pressants, il avait répondu en espagnol, une langue qu'il comprend bien et qu'il parle sommairement, pour servir le discours de circonstance -"je viens pour travailler, gagner la Copa Libertadores et le championnat (...) je pense que l'équipe est d'un excellent niveau"- avant d'enfiler un sombrero pour la photo, et de poser pour des selfies à chaque fois qu'il croisait des fans des Tigres. Une première journée dans la grande ville du nord du Mexique rondement menée par celui qui sera le joueur le plus payé de l'histoire du championnat picante, avec un salaire évalué à 4 millions d'euros annuels.


André-Pierre Gignac n'a pas encore signé, ce qui ne devrait tarder, mais il s'est présenté particulièrement affuté à la visite médicale, jeudi après-midi. L'avant-centre français va bien poursuivre sa carrière au Mexique. Sur les pelouses du pays hispanophone le plus peuplé de la planète, il croisera le Paraguayen Roque Santa Cruz (Cruz Azul), l'ex-Niçois Dario Cvitanich (Pachuca), voire Ronaldinho, si ce dernier poursuit l'aventure avec Querétaro. Au quotidien, il gambadera aux côtés de l'excellent Egidio Arevalo, pilier de la sélection uruguayenne, du désormais ex-Villarreal Ikechukwu Uche, et de Nahuel Guzman, gardien remplaçant de…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant