Gignac réveille enfin l'OM

le
0
Gignac réveille enfin l'OM
Gignac réveille enfin l'OM

Après une interminable série de quatre défaites consécutives, les Marseillais ont su se reprendre sur la pelouse de Metz où ils se sont imposés, 2-0. Une victoire qui permet aux Phocéens de reprendre provisoirement la quatrième place et ainsi de se rapprocher du podium.


Metz - OM
(0-2)

A. Gignac (37'), A. Gignac (61') pour Marseille.


100. Un chiffre important. Un chiffre surtout révélateur de l'importance de Dédé Gignac dans cet effectif marseillais. Car en enroulant parfaitement un ballon mal dégagé par Mfa peu avant la pause, c'est bien lui, encore une fois, qui a permis à l'OM de sortir la tête de l'eau. Dans le contexte marseillais actuel, franchir la barre symbolique des cent buts en Ligue 1 reste anecdotique. Ce qui l'est moins, en revanche, c'est qu'avec ce 19e but de la saison, puis un 20e en seconde période, Gignac permet aux siens de croire encore à la troisième marche du podium. Cette place tant espérée qui enverrait l'OM en Ligue des Champions. Au tour préliminaire, du moins. Et si le chemin est encore long, avec son buteur maison dans une telle forme, Marseille peut continuer à rêver. Dédé fait tout pour, en tout cas.
Gignac le centenaire
Après quatre défaites de rang, les Marseillais le savent, ils se doivent de gagner s'ils ne veulent pas voir l'Europe leur passer sous le nez. Pourtant, après seulement une minute de jeu, ce sont bien les Messins qui se procurent la première occasion par l'intermédiaire de Kévin Lejeune, mais la reprise du milieu de terrain vient heurter les poings d'un Mandanda vigilant. Réveillés par ce premier frisson, les Phocéens réagissent et Alessandrini, bien décalé par Gignac, trouve parfaitement Ayew dans la surface qui ne parvient pas à cadrer sa frappe (5e). De mieux en mieux dans cette partie, les Marseillais se projettent plus vers l'avant et Gignac oblige Mfa Mezui à la parade en deux temps (25e). Ce n'est finalement que partie remise puisque le meilleur buteur marseillais finit par ouvrir le score en reprenant un ballon mal dégagé par ce même Mfa (38e). Sans avoir particulièrement brillé dans cette première période, les hommes de Bielsa virent donc en tête au meilleur des moments.
Gignac vieillit encore
Galvanisés par cette ouverture du score, les Marseillais semblent être plus sereins dans cette partie, comme délestés…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant