Gigi et Gabi sont sur un bateau.

le
0
Gigi et Gabi sont sur un bateau.
Gigi et Gabi sont sur un bateau.

Dans un match où il ne s'est donc absolument rien passé, à l'exception d'un peu de sang et de beaucoup de fautes, difficile de sortir un joueur du lot. Alors on a pris les capitaines, censés montrer l'exemple.Juventus
Buffon (7) : Deux actions pour l'Atlético, deux arrêts de Gigi. 100% foot.

Lichsteiner (6) : S'il a tenté d'apporter sur son côté droit en première mi-temps, Stephan n'est jamais parvenu à faire le trou. Peu sollicité, il a même pu regarder un bout de Liverpool-Bâle en streaming.

Chiellini (5,5) : Des relances courtes, des duels aériens et un plaquage sur Mandzukic qui l'a dominé une fois dans le match : une soirée comme les autres pour Giorgio.

Bonucci (5,5) : 0 intervention décisive, 1 câlin à Siqueira, 1 transversale réussie, 2 transversales ratées, 3 passes en retrait à Buffon, 5 passes latérales pour Pirlo. Voilà ce que fit Bonucci. En attendant la suite.

Evra (5) : Une distribution de semelles en début de partie avant de respecter les consignes : ne pas monter et tenir le 0-0. Une mission remplie avec succès devant le manque d'allant des Espagnols. Pat' tranquille.

Pirlo (6) : Plus l'âge avance, plus il distribue de derrière. Un doggy-style stérile toutefois.

Peyrera (4,5) : À une lettre près, il aurait pu se faire passer pour un Portugais. Ce qui n'enlève rien à sa prestation de bas étage.

Pogba (5,5) : Un centre de l'extérieur du pied et une mine des 30 mètres ne feront pas oublier son positionnement trop excentré et cette décoloration de cagole. Il est temps de revenir aux racines.

Vidal (6) : Une accélération, 10 minutes de repos. Une bonne passe, 10 minutes de repos. Une bonne frappe, 10 minutes de repos. Arturo avait décidé d'être chill ce soir.

Tevez (4) : Un Apache sans pêche.

Llorente (4) : Peu fourni dans la boite, il a failli mettre le pied là où il fallait par deux fois. Puis il s'est souvenu du match nul négocié avec l'adversaire.
Atlético Madrid
Moya (6,5) : Un homme comme tant d'autres de Simeone. Un anonyme de Liga, sorti de Getafe par le Cholo, prêt à tout pour lui, et qui se révèle même être plutôt bon. Oscar De La Moya, en moins brillant.

Juanfran (6) : Il a beau avoir l'air très malade et très vieux, Juanfran court encore. Et comme c'est en défendant qu'on devient défenseur, il est toujours rassurant, jamais dans la précipitation. Monsieur est servi.

Godin (6,5) : Le jour où il...


























Juventus
Buffon (7) : Deux actions pour l'Atlético, deux arrêts de Gigi. 100% foot.

Lichsteiner (6) : S'il a tenté d'apporter sur son côté droit en première mi-temps, Stephan n'est jamais parvenu à faire le trou. Peu sollicité, il a même pu regarder un bout de Liverpool-Bâle en streaming.

Chiellini (5,5) : Des relances courtes, des duels aériens et un plaquage sur Mandzukic qui l'a dominé une fois dans le match : une soirée comme les autres pour Giorgio.

Bonucci (5,5) : 0 intervention décisive, 1 câlin à Siqueira, 1 transversale réussie, 2 transversales ratées, 3 passes en retrait à Buffon, 5 passes latérales pour Pirlo. Voilà ce que fit Bonucci. En attendant la suite.

Evra (5) : Une distribution de semelles en début de partie avant de respecter les consignes : ne pas monter et tenir le 0-0. Une mission remplie avec succès devant le manque d'allant des Espagnols. Pat' tranquille.

Pirlo (6) : Plus l'âge avance, plus il distribue de derrière. Un doggy-style stérile toutefois.

Peyrera (4,5) : À une lettre près, il aurait pu se faire passer pour un Portugais. Ce qui n'enlève rien à sa prestation de bas étage.

Pogba (5,5) : Un centre de l'extérieur du pied et une mine des 30 mètres ne feront pas oublier son positionnement trop excentré et cette décoloration de cagole. Il est temps de revenir aux racines.

Vidal (6) : Une accélération, 10 minutes de repos. Une bonne passe, 10 minutes de repos. Une bonne frappe, 10 minutes de repos. Arturo avait décidé d'être chill ce soir.

Tevez (4) : Un Apache sans pêche.

Llorente (4) : Peu fourni dans la boite, il a failli mettre le pied là où il fallait par deux fois. Puis il s'est souvenu du match nul négocié avec l'adversaire.
Atlético Madrid
Moya (6,5) : Un homme comme tant d'autres de Simeone. Un anonyme de Liga, sorti de Getafe par le Cholo, prêt à tout pour lui, et qui se révèle même être plutôt bon. Oscar De La Moya, en moins brillant.

Juanfran (6) : Il a beau avoir l'air très malade et très vieux, Juanfran court encore. Et comme c'est en défendant qu'on devient défenseur, il est toujours rassurant, jamais dans la précipitation. Monsieur est servi.

Godin (6,5) : Le jour où il...


























...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant