Giant-Alpecin : Degenkolb absent trois mois

le
0

Percuté par une voiture comme cinq de ses coéquipiers de la Giant-Alpecin, John Degenkolb ne pourra pas reprendre la compétition que dans " trois mois environ " a indiqué son chirurgien. L'Allemand manquera donc plusieurs Classiques dont Milan-San Remo et Paris-Roubaix.

Le diagnostic est tombé pour John Degenkolb. Et il n’est pas bon. Renversé samedi avec cinq de ses coéquipiers par une voiture conduite par une Anglaise âgée de 73 ans, l’Allemand souffre d’une fracture du radius gauche et d’une grave blessure à l’index de la main gauche, partiellement sectionné dans la chute. Pedro Cavadas, le chirurgien qui l’a opéré pendant trois heures à l’hôpital de Manises, près de Valence, a indiqué à l’agence espagnole EFE, que le leader de la Giant-Alpecin ne pourra faire son retour à la compétition que dans « trois mois environ ».

Un coup dur puisqu'il ne pourra pas disputer plusieurs Classiques dont Milan-San Remo (19 mars) et Paris-Roubaix (10 avril) qu’il avait remportées l’année dernière. « En théorie, il pourrait courir de nouveau avant trois mois, mais comme sa vie consiste à disputer des courses de très haut niveau, le temps de convalescence sera un peu plus long que pour un patient ordinaire », a précisé le médecin.

Le Français Warren Barguil, également victime de cet accident, est sorti de l’hôpital dimanche. Victime d’une fracture du scaphoïde (poignet), le Breton « va relativement bien » avait précisé Anko Boelens, le médecin de Giant-Alpecin, précisant qu’il passera « de nouveaux examens en France pour déterminer si une opération est nécessaire ».

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant