Gianni Infantino, le faux Monsieur Propre

le
0
Gianni Infantino, le faux Monsieur Propre
Gianni Infantino, le faux Monsieur Propre

Sous son crâne aussi rond qu'un ballon, Gianni Infantino cache en fait un complexe d'Œdipe disons… professionnel. Après être parvenu à tuer son père spirituel, l'homme des tirages au sort de l'UEFA tente donc d'embrasser sa reine mère à lui, la bonne vieille FIFA. Et tant pis pour la morale.

En économie, le concept de "main invisible", cher à Adam Smith, suggère que la somme des actions guidées uniquement par l'intérêt personnel de chacun peut contribuer à la richesse et au bien être de tous. En football, cela pourrait donc ressembler à un vaste tirage au sort où les intérêts propres aux diverses écuries du vieux continent tiennent d'abord dans de petites sphères en PVC, avant de converger tous ensemble vers l'élaboration d'une compétition qui contribue depuis toujours à la richesse du foot européen et à notre bien-être à tous – magnifié, il est vrai, par une bonne pizza, un fauteuil bien douillet et un écran plat haute définition. Sauf qu'ici, la main en question est blanche, bien visible, et appartient à un homme dont le crâne est aussi lisse que ces boules : Gianni Infantino.

Un Monsieur Loyal à géométrie variable


Connu de tous comme "le chauve de l'UEFA", Gianni Infantino est bien plus qu'un simple Monsieur Loyal que l'instance dégaine à chaque fois qu'elle organise son cirque en mondovision. Non. Derrière son sourire taquin et sa prononciation toujours impeccable des noms propres comme Skënderbeu Korcë, Dniepr Dniepropetrovsk, Qarabağ Ağdam ou Bixente Lizarazu, se cache en fait le secrétaire général de l'UEFA en poste depuis 2009. Un type qui pèse, donc. Et pas qu'un peu. Ancien professeur de droit à l'université de Neuchâtel, Gianni y commence également son ascension de la bureaucratie du football au CIES, le centre international d'études du sport rattaché à l'université suisse. Comme bon nombre de ses compatriotes, le natif de Brigue dans le canton du Valais est un polyglotte confirmé qui manie couramment cinq langues, voire six en comptant celle de bois. Ce qui explique aussi pourquoi il a longtemps officié comme juriste pour une poignée d'entreprises liées au sport roi, dans des pays tels que la France, l'Espagne ou l'Italie, se constituant au passage un bien joli carnet d'adresses.

Mais qui es-tu, le chauve de l'UEFA ?

Game of Thrones


C'est d'ailleurs durant cette période que Gianni rencontre le Suédois Lennart Johansson, l'ancien président de l'UEFA (1990 – 2007)…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant