Giannelli Imbula va changer d'univers

le
0
Giannelli Imbula va changer d'univers
Giannelli Imbula va changer d'univers

Marseille n'est pas Dallas mais son univers est tout aussi impitoyable. Demandez à n'importe quel joueur marseillais s'il n'a pas un jour failli craquer devant la pression médiatique qui entoure le centre Robert Louis-Dreyfus. Une donnée qui ne semble pas inquiéter la nouvelle recrue de l'OM : Giannelli Imbula. Le jeune milieu de terrain de 20 ans arrive avec le sentiment d'avoir le niveau nécessaire pour s'y imposer. « Sans prétention, je sais ce que je vaux, a-t-il expliqué dans un entretien accordé à La Provence. Je sais qui est meilleur ou moins fort que moi. » Et ce n'est pas le prix de son transfert (7,5 M?) qui lui rajoute une quelconque pression. « S'ils avaient misé beaucoup d'argent et que je ne le méritais pas, là, j'aurais eu la pression, poursuit-il. Je mérite ce transfert. Je ne suis pas sous pression. Je ne me pose pas de question, je fais mon travail, j'essaie de m'adapter rapidement à ma nouvelle équipe. » Un discours qui tranche avec celui de certains jeunes de sa génération. La confiance en soi est forcément une donnée essentielle pour s'imposer dans un club de très haut niveau. Mais il faut aussi savoir bien s'entourer pour passer les moments difficiles et ne pas commettre d'impairs médiatiques.

« Supporter du PSG ? Je n'ai jamais dit que j'étais fan ! »

Avant de signer à Marseille, Imbula nous avait confié avec franchise qu'il était supporter du PSG, sans que l'on doive forcément en déduire un penchant pour le club parisien. « Je peux juste vous dire que je suis pour le PSG. Après, ça ne veut pas forcément dire que j'ai envie d'y aller? Je m'attends à tout comme à rien. Et de toute façon, où que je sois, je serai déterminé. Je suis pressé de découvrir le championnat de L1. » Un championnat que le meilleur joueur de Ligue 2 la saison passée va donc vivre sous le maillot marseillais. Un maillot qui pèse aujourd'hui son poids quand on le revêtit. A tel point qu'il change aujourd'hui son fusil d'épaule quand on lui reparle de ses déclarations à Football365. « Je n'ai jamais dit que j'étais fan, rétorque-t-il. J'étais supporter du PSG avant d'être pro et lorsque j'étais en Ligue 2. À l'heure actuelle, c'est fini, je ne peux pas supporter Paris. Je n'ai pas d'état d'âme. Aujourd'hui, je suis supporter de Marseille. Ce maillot bleu et blanc me rappelle celui du club où j'évoluais quand j'étais petit, le Racing Club de France. »

La Ligue des Champions a été prépondérante dans son choix

En débarquant sur la Canebière, le natif de Vilvorde, en Belgique, passe un cap dans sa courte carrière. Et explique pourquoi il a privilégie l'OM à Paris, Monaco ou Chelsea. « La Ligue des champions a compté, admet-il. Je voulais également rester en France et évoluer en Ligue 1. Que je vais découvrir. » Outre un nouveau championnat, l'ancien de l'EAG va mettre les pieds dans un nouveau stade. Sans manquer de respect au Roudourou, le Vélodrome est une enceinte qui en a impressionné plus d'un. « Je vais donner le meilleur de moi-même, assure-t-il. Je ne suis pas du genre à m'enflammer. C'est comme si tout repartait à zéro. Je pars de loin, mais je mérite ce qui m'arrive. Une autre vie commence, je dois relever un nouveau challenge. » Après une période d'adaptation, Imbula devrait rapidement plonger dans le grand bain. L'intéressé semble aujourd'hui ne pas avoir besoin de brassières ou de bouées pour surnager dans l'environnement marseillais. Hasard ou pas, c'est contre son ancien club qu'il pourrait débuter officiellement en Ligue 1 sous ses nouvelles couleurs. « Je ne peux pas effacer ce que j'ai vécu là-bas, mais je n'aurai pas d'état d'âme, confie-t-il. Quand je serai sur le terrain, ce ne sera plus mes amis, mais mes adversaires. Comme tous les autres. » Le gamin sait déjà où il veut arriver. Le point de départ d'une grande carrière ?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant