Giampiero Ventura, romanzo libidinale

le
0
Giampiero Ventura, romanzo libidinale
Giampiero Ventura, romanzo libidinale

Il est le nouveau sélectionneur de la Nazionale, pas le plus jeune (soixante-huit ans au compteur) ni le plus connu des tacticiens italiens, mais comme son prédécesseur Antonio Conte, il pourrait bien surprendre son monde.

C'est le rêve d'une vie. Après avoir vagabondé dans pas moins de dix-huit clubs différents, Giampiero Ventura accède enfin au graal, la reconnaissance ultime, la sélection d'Italie, comme il le confiait fin février au Corriere : "Si on me demandait de choisir entre le Bayern ou Chelsea ou bien la sélection italienne, je n'aurais pas le moindre doute. L'argent est important, comme le savent ceux qui n'en ont pas, mais entraîner l'Italie serait un tel honneur qu'il n'y aurait aucune comparaison possible, même avec le plus juteux des contrats." Et ce jour est arrivé. Le 7 juin. Soit une semaine après son mariage avec Luciana, de vingt-huit ans sa cadette : "En fait, je me dois de dire que mon mariage était bien plus important que devenir sélectionneur de l'Italie. Sinon, il pourrait y avoir un divorce très bientôt."

Prima del 'sì' agli #azzurri Giampiero #Ventura sposa Luciana, #Bari vecchia in festa [FOTO] https://t.co/GXNIEoYtfm pic.twitter.com/2oWdz61tRa

— Repubblica Bari (@rep_bari) 1 juin 2016

Viagra


Voilà qui est Giampiero Ventura. Un jeune dans un corps de vieux. Ou plutôt un amoureux de la jeunesse dans un corps de vieux. Veste de costume cintrée, sourire Colgate, chemise ouverte jusqu'au nombril, bronzage UV, gourmette en or, cheveux gominés, il fait tout pour ne pas laisser paraître ses soixante-huit printemps et un triste record de plus vieux sélectionneur de l'histoire de la sélection qu'il pourrait obtenir le 26 juin 2017. Et ce, parce qu'il a encore une libido à satisfaire, encore certains cœurs à conquérir et encore une dernière mission à accomplir, certainement la plus importante de sa carrière. Quitte à parfois surjouer sa vitalité : "Obama et son "Yes we can" sont arrivés longtemps après moi. J'écris la même phrase depuis vingt ans sur le tableau de mon vestiaire."

Mister…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant