Ghislain Printant décrète l'état d'urgence

le
0
Ghislain Printant décrète l'état d'urgence
Ghislain Printant décrète l'état d'urgence

Ghislain Printant, l'entraîneur de Bastia, a la tête des mauvais jours après la défaite de samedi soir contre Montpellier (2-0, 11eme journée de Ligue 1). Les Corses ne disposent que de deux points d'avance sur la zone rouge et le temps presse.

Battu samedi soir par Montpellier (2-0, 11eme journée de Ligue 1), Bastia n’a pris que trois points sur les vingt-quatre derniers possibles. Et avec deux petites longueurs d’avance sur la zone rouge, le manque de résultats se fait cruellement sentir pour Ghislain Printant, qui regrette le manque d’efficacité de son équipe. « Il y a beaucoup de déception au regard de ce que l'on a produit, a expliqué le technicien corse en conférence de presse. Au football, il faut se montrer réaliste. On ne peut pas se contenter de déséquilibrer autant de fois un adversaire sans se montrer efficace. On concède le premier but sur la première frappe de Montpellier (ndlr : de… l’ancien Bastiais Ryad Boudebouz). Ensuite, tout devient plus difficile. On est dans une urgence de points. La frustration est évidente et présente. On pourra dire que l'on a bousculé Montpellier. Mais à l'arrivée, c'est lui qui prend trois points. Nous avons eu un gros temps fort avec plusieurs opportunités, avec même une frappe détournée de la main par Roussillon. Nous n'avons pas réussi à être vigilant en défense, où l'on paie cash un renvoi dans l'axe, ni à être efficace. »

Avec dix points au compteur, le Sporting est parti sur exactement les mêmes bases que lors du dernier exercice, terminé à la douzième place du classement. Il n’y a donc rien de rédhibitoire. Mais les coéquipiers de Jean-Louis Leca présentent toujours autant de carences hors de leurs bases (5 défaite de rang ; 7 matchs sans la moindre victoire). Et à force de jouer avec le feu, on risque forcément de finir par se brûler. Une réaction est vivement espérée dès mardi soir contre Rennes (16emes de finale de la Coupe de la Ligue), mais surtout le week-end prochain contre Caen (12eme journée), où il faudra absolument relancer la machine et, comme d’habitude, compenser à domicile ce qui peut l’être pour le moment.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant