Ghardaïa, poudrière aux portes du Sahara algérien

le
0

La campagne présidentielle algérienne pourrait mettre en danger le calme précaire entre Arabes et Mozabites, qui viennent de s'affronter dans la vallée du Mzab.

C'est l'effervescence dans la vallée du Mzab, aux portes du Sahara algérien. Depuis deux mois, des affrontements opposent les Arabes aux Mozabites, ces Berbères musulmans de tradition ibadite, venus au XIe siècle de l'île de Djerba pour échapper aux persécutions. À Ghardaïa, les émeutes (cinq morts - tous des Mozabites tués à l'arme blanche - et des centaines de blessés) ont creusé le fossé entre communautés. Dans le ksar, la ville-forteresse aux maisons de terre rouge, des formes enveloppées des pieds à la tête dans un tissu blanc laissent apparaître un ½il unique. Les femmes se hâtent dans les étroites ruelles. Quelques hommes suspicieux en sarouel à pli et au crâne couvert d'une calotte font le gué.

De l'autre côté d'une frontière autrefois invisible, à l'entrée du quartier arabe des Mou...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant