Gestion-Un fonds indiciel de cryptomonnaies créé à Londres

le
0
    par Jemima Kelly 
    LONDRES, 7 septembre (Reuters) - Une start-up londonienne a 
annoncé mercredi le lancement dans les prochaines semaines du 
premier fonds d'investissement collectif qui répliquera un 
indice de monnaies virtuelles comme le bitcoin.  
    DLT Financial a dit espérer que ce fond indiciel permettra 
de faire de ces monnaies une classe d'actif à part entière dans 
laquelle il sera possible d'investir plus facilement.  
    DLT Financial est une scission de la fintech Tramonex, qui a 
bénéficié cette année d'une subvention de 250.000 livres    
(300.000 euros) du gouvernement britannique pour développer un 
nouveau prototype de règlement-livraison pour les devises 
utilisant la technologie sur laquelle est fondée le bitcoin.  
    L'indice est composé de 10 cryptomonnaies, ainsi baptisées 
parce qu'elle utilisent les techniques cryptographiques afin de 
sécuriser les transactions. 
    A côté du bitcoin  BTC=BTSP , l'indice comprend notamment 
ether, le devise numérique de la plateforme de chaînes de blocs 
(blockchain) Ethereum ou encore Ripple, le cryptomonnaie 
utilisée pour les paiements interbancaires.  
    Les cryptomonnaies sont utilisées pour des transferts de 
fonds partout dans le monde, instantanés et à très faibles coûts 
sans nécessité de validation par une tierce partie. Elles sont 
aussi des véhicules d'investissement très faiblement corrélés 
avec les autres monnaies et les autres classes d'actifs, ce qui 
en fait un instrument de diversification des portefeuilles. 
    Toutefois, leur volatilité et leur complexité ont découragé 
de nombreux investisseurs.  
    "Nous cherchons vraiment à combler le fossé entre le monde 
de techs du blockchain et la communauté plus traditionnelle des 
investisseurs institutionnels", a dit Dave Askey, cofondateur de 
DLT Financial et directeur de la technologie de Tramonex.  
    "Actuellement, il est vraiment très difficile d'investir 
dans ces actifs qui demandent une maîtrise technologique poussée 
pour les acheter et les gérer. Nous voulons les rendre 
accessibles à un public plus large."  
    De nombreux investisseurs s'inquiètent du degré de sécurité 
des cryptomonnaies, d'autant que Bitfinex, une plateforme de 
bitcoin basée à Hong Kong, est la dernière en date à avoir fait 
l'objet d'un piratage le mois dernier.  
    DLT a dit qu'elle utiliserait un système de stockage 
déconnecté dans lesquelles les données sont conservées sur des 
disques durs externes pour prévenir le piratage et le vol. Elle 
a ajouté qu'elle supporterait le risque lié à d'éventuels vols 
qui ne serait donc pas imputé à ses clients.  
 
 (Marc Joanny pour le service français, édité par Bertrand 
Boucey) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant