Gestion - Sorties massives sur les actions, pas de capitulation-BofA

le , mis à jour le
1
    11 janvier (Reuters) - Les fonds investis en actions ont 
enregistré des sorties massives au cours de la semaine au 6 
janvier, sans que les investisseurs capitulent, comme le montre 
la collecte enregistrée sur les fonds actions japonaises et 
européennes, selon les données d'une étude hebdomadaire publiée 
vendredi par Bank of America-Merrill Lynch. 
    Les fonds actions ont accusé des rachats nets de 8,8 
milliards de dollars sur la période, les plus élevés en 17 
semaines, alors que les Bourses mondiales ont connu l'une de 
leurs pires premières semaines de l'année en plusieurs décennies 
en raison des turbulences sur les actions et la devise chinoise. 
    "La pression des rachats continue et s'intensifie mais les 
flux hebdomadaires n'indiquent pas une capitulation des 
investisseurs", relèvent les analystes de BofA Merrill Lynch. 
    Les fonds dédiés aux valeurs américaines ont subi des 
sorties nettes à hauteur de 12 milliards de dollars. Ces sorties 
n'ont été que de 500 millions pour les fonds investis en actions 
émergentes, qui connaissent toutefois leur dixième semaine 
consécutive de rachats.  
    Les fonds investis en actions européennes ont enregistré des 
entrées nettes à hauteur de 1,3 milliard de dollars, bénéficiant 
de souscriptions sur 32 des 34 dernières semaines. Ceux investis 
en actions japonaises ont engrangé 900 millions et enregistré 
une sixième semaine consécutive de collecte nette. 
    Les fonds obligataires ont bénéficié de leurs plus fortes 
entrées nettes en onze semaines (3,3 milliards).  
    Les rachats ont atteint 7,9 milliards sur les fonds 
monétaires.  
    Ceux spécialisés sur les matières premières, et en 
particulier les métaux précieux, ont bénéficié de souscriptions 
à hauteur de 83 millions.  
     
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de 
fonds (en milliards de dollars): 
 
                      Semaine au 06/01        
    Actions               -8,82                
    Obligataires          +3,28               
    Monétaires            -7,86                
    Matières premières    +0,08               
 
Sources : BAML, Global Investment Strategy, EPFR Global 
    
 
 (Marc Joanny, édité par Marc Angrand) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3182284 le vendredi 8 jan 2016 à 17:24

    On verra si en Mai les dividendes ne sont pas payés. à 5 ou 6 % face à des taux négatifs, ça a plus de sens. Il suffit de ne pas trembler comme une feuille parce que les cours bougent vite. Sinon allez vers l'immobilier vous aurez l'impression que ça ne bouge pas, mais les rendements sont moindres et la liquidité et fiscalité très mauvaises.