Gestion-Premières sorties des fonds actions en six semaines

le
0

(Répétition sans changement d'une dépêche diffusée vendredi) LONDRES, 23 novembre (Reuters) - Les fonds collectifs investis en actions ont subi des rachats nets à hauteur de 2,2 milliards de dollars sur la semaine au 18 novembre, les premiers en six semaines qui ont concernés les fonds investis en actions américaines et émergentes, montre une étude publiée vendredi par Bank of America Merrill Lynch Global Research. Les souscriptions nettes sur les fonds dédiés aux actions européennes pour un montant de 1,7 milliard de dollars n'ont pas compensé les sorties de 2,4 milliards sur ceux investis en actions émergentes et de 1,8 milliard sur ceux spécialisés sur les actions américaines, selon l'étude hebdomadaire BofA Merrill Lynch, très suivie sur les marchés et qui inclut des données de la société spécialisée EPFR. Les fonds investis en actions européennes ont bénéficié de flux de souscriptions nettes sur 25 des 27 dernières semaines, les investisseurs pariant sur une poursuite de leur hausse dans la perspective d'un nouvel assouplissement de la politique monétaire de la Banque centrale européenne. La BCE est prête à agir rapidement pour faire remonter l'inflation dans la zone euro, a déclaré vendredi son président, évoquant la possibilité d'amplifier le programme d'achats d'actifs de l'institution et celle d'une modification du taux de dépôt. ID:nL8N13F18T Les fonds monétaires ont enregistré les entrées nettes les plus importantes sur la semaine à hauteur de 15,6 milliards, des flux que les analystes de BofA Merrill Lynch attribuent au "manque de conviction" des investisseurs sur l'évolution des différentes classes d'actifs. Les fonds monétaires ont engrangé des souscriptions nettes de 120 milliards de dollars sur les sept dernières semaines. Les fonds investis en actions émergentes ont accusé leurs plus importants retraits en dix semaines. Les anticipations de relèvement des taux directeurs aux Etats-Unis en décembre, la faiblesse persistante des prix des matières premières et les incertitudes sur l'ampleur du ralentissement économique en Chine maintiennent les marchés émergents sous pression, soulignent de leur côté les analystes d'EPFR Global. Les rachats nets sur les fonds dédiés aux marchés émergents atteignent 86 milliards de dollars depuis le début de l'année, le montant le plus élevé depuis 2008, selon BofAML. Les fonds obligataires ont subi 2,5 milliards de dollars de retraits nets, dont un milliard sur les fonds spécialisés sur la dette émergente. Les fonds investis en obligations à haut rendement et ceux dédiés aux obligations en catégorie d'investissement ont enregistré des rachats à hauteur d'environ 900 millions et 800 millions respectivement. Les fonds spécialisés sur les matières premières ont bénéficié de leurs plus fortes souscriptions nettes en douze semaines, à hauteur de 1,1 milliard, principalement sur les fonds du secteur du pétrole et de l'énergie. Les cours du Brent LCOc1 restent inférieurs à 45 dollars le baril en raison de l'excédent d'offre sur le marché pétrolier mais certains investisseurs pourraient se positionner dans la perspective d'un rebond, en partie sous l'effet de l'intensification des frappes contre l'Etat islamique en Syrie, estiment les analystes d'EPFR Global. (Claire Milhench, Marc Joanny pour le service franaçais)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant