Gestion pilotée : avantages et inconvénients

le
1

Pour gérer son assurance vie, il est possible de recourir à la gestion pilotée. Cette option présente l'avantage du gain de temps, mais présente également quelques inconvénients.

Gestion pilotée : le principe

La gestion pilotée, aussi appelée gestion sous mandat, est proposée par de nombreuses compagnies d'assurance. Le principe est simple : il consiste à confier la gestion de son assurance vieà un professionnel. Celui-ci est chargéde définir une stratégie d'investissement pour le portefeuille, en fonction des attentes et de la prise de risque souhaitée par le souscripteur. La gestion pilotée peut s'effectuer selon un profil prudent, équilibré ou offensif. Le contraire de ce dispositif est la gestion libre, avec laquelle les placements sont effectués par le souscripteur.

Les atouts de la gestion pilotée

Parce qu'elle consiste à déléguer la gestion de son assurance vie, la gestion pilotée permet de gagner du temps. Cela évite au souscripteur de se tenir au courant des marchés, car il s'en remet à son gestionnaire. Par ailleurs, cette gestion limite les risques : le professionnel suit la stratégie fixée. Aucun frais d'arbitrage n'est en outre facturé, alors que c'est souvent le cas dans la gestion libre.

Les inconvénients de la gestion pilotée

Chaque système a son revers. Celui de la gestion pilotée est d'être réservé aux contrats avec un niveau de capital important, aux alentours de 50 000¤. Par ailleurs, des commissions de performance peuvent être appliquées, en cas de plus-values. Elles sont de l'ordre de 10 à 15%.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M8471676 il y a 12 mois

    Quels sont les "Frais de gestion" qui sont déduits dans ce cas ?