Gestion du carnet de commandes de l'A330 difficile après 2016

le
0
GESTION DU CARNET DE COMMANDES DE L'A330 DIFFICILE APRÈS 2016
GESTION DU CARNET DE COMMANDES DE L'A330 DIFFICILE APRÈS 2016

PARIS (Reuters) - Airbus prévient dans son rapport annuel qu'il sera confronté à des difficultés croissantes dans la gestion du carnet de commandes de l'A330 après 2016, et ce alors qu'il envisage de remotoriser l'appareil.

Le biréacteur long courrier du constructeur européen a vu ses ventes progresser ces dernières années, notamment grâce aux retards du Boeing 787 Dreamliner, mais cette dynamique s'essoufle avec la montée en puissance des livraisons du Dreamliner et l'entrée en service programmée du dernier-né d'Airbus, l'A350 XWB.

"Le programme long-courrier (A330) ne présente pas de nouveaux défis. Mais la gestion du carnet de commandes après 2016 deviendra plus difficile du fait de la concurrence de l'A350 XWB et du Boeing 787", peut-on lire dans le document mis en ligne sur le site d'Airbus.

Un porte-parole d'Airbus a souligné que l'A330 était toujours bien accueilli. "Le marché comprend que nous investissons dans la famille A330 avec deux nouvelles variantes optimisées pour le long courrier et les vols régionaux, disponibles dès 2015", a-t-il dit.

Airbus pourrait toutefois décider d'une possible remotorisation de l'A330, une troisième option, plus coûteuse, au deuxième semestre 2014.

Le rapport annuel d'Airbus indique par ailleurs que les Emirats arabes unis ont décidé d'annuler un contrat de défense placé par Emiraje Systems, une coentreprise locale détenue par Airbus à 49%.

Annoncé en 2011, le premier volet de ce contrat portant sur des systèmes de contrôle avait été chiffré à 550 millions de dollars (397 millions d'euros).

(Tim Hepher, avec Matthias Blamont, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant