Gestion des migrants : Duflot dénonce un «Waterloo moral»

le , mis à jour à 17:35
11
Gestion des migrants : Duflot dénonce un «Waterloo moral»
Gestion des migrants : Duflot dénonce un «Waterloo moral»

Cécile Duflot interpelle ce mercredi directement François Hollande, avec qui elle «n’ignore pas (ses) désaccords» mais sait qu'ils ont «en partage une certaine idée du respect dû aux êtres humains». L'ex-ministre EELV dédie une tribune dans «Le Monde» au président de la République pour l'appeler à changer de politique de gestion des migrants, dont plusieurs campements ont été évacués cette semaine. La figure écologiste y dénonce ce qu'elle appelle un «Waterloo moral», à quelques jours de l'anniversaire de la défaite sanglante de Napoléon 1er.

Dans la matinée, François Hollande a d'ailleurs tenu, à la sortie du conseil des ministres, une réunion sur le sujet avec Manuel Valls et les ministres de la Santé et de l'Intérieur, Marisol Touraine et Bernard Cazeneuve. Aucune précision n'a été donnée sur le contenu des discussions. 

«Pourquoi un tel acharnement contre de pauvres gens?» interroge Cécile Duflot qui exhorte le chef de l'Etat à «résister au vent mauvais de la xénophobie qui souffle sur tout le continent européen». La députée écolo se remémore «les images de migrants embarqués de force dans des rames de métro» lors de l'évacuation musclée d'un camp dans le XVIIIe arrondissement, dans le nord de Paris.

«Avons-nous donc perdu et la tête et le coeur?»

Cécile Duflot tente d'émouvoir le président : «Les cris de révolte et d'incompréhension n'ont pas pu ne pas parvenir jusqu'à vous.» Et de rappeler : «Toute la gauche a en mémoire les tristes événements de 1996 quand la droite au pouvoir n'hésitait pas à pourchasser les migrants jusque dans les églises», en allusion à l'évacuation de l'église Saint-Bernard, déjà dans le XVIIIe arrondissement, à Paris. «Nous ne pensions pas alors que le désarroi et la colère qu'il nous faisait ressentir, nous les ressentirions un jour sous un gouvernement de gauche. Avons-nous donc perdu et la tête et le cœur pour ne pas voir que nous ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • sarestal le mercredi 10 juin 2015 à 21:05

    4 milliards composé de 17,17 euros de nuitée hôtelière à laquelle s'ajoute l'Allocation Temporaire d' Accueil de 11,45 euros par jour. pour 300.000 sans papiers à 28.45/jour = > 3.1 milliard auquel il faut ajouter le coût de l'AME qui était de 1 milliard en 2013. Alors Mme Duflot, EELV sort sa CB ?Faut il lui rappeler que 34% du PIB de la France est consommé par les prestations sociales contre 22% pour la moyenne des pays de l'OCDE.

  • sarestal le mercredi 10 juin 2015 à 18:26

    C'est quand que l'on fait un référendum démocratique sur le sujet en France ?à l'heure d'internet, un référendum ne doit pas coûter très cher et certainement largement moins que 4 milliards de coût annuel d' AME et d'hébergement.

  • tropfort le mercredi 10 juin 2015 à 17:40

    Si elle le dit, c'est qu'il ne faut pas le faire. Les français ne veulent pas un déferlement de migrants en France, point barre.

  • M7361806 le mercredi 10 juin 2015 à 15:42

    Compétition : dans la médiocrité elle risque de dépasser Marie-Ségolène ROYAL !

  • M7093115 le mercredi 10 juin 2015 à 15:36

    Qu' est ce qu'il ne faut pas dire comme co nne ries pour tenter d' exister mer dia ti que ment......

  • Pathor le mercredi 10 juin 2015 à 15:11

    Quant au Waterloo, parlons en avec sa loi sur l'immobilier qui a été un véritable désastre, enfoncant encore davantage un secteur qui n'avait pas besoin de cela :-(

  • M7097610 le mercredi 10 juin 2015 à 14:52

    c'est pas grave, c'est Duflot qui paie !

  • Pathor le mercredi 10 juin 2015 à 14:45

    Mais qu'est ce qu'elle attend pour prendre son billet (aller simple) pour Cuba ou la Corée du nord !?

  • Berg690 le mercredi 10 juin 2015 à 14:29

    Quand est-ce qu'elle en prend deux,trois chez elle?

  • M898407 le mercredi 10 juin 2015 à 14:13

    Qu'elle se contente de rester avec son Cantat, un autre provocateur, et qu'elle essaie de se faire oublier ce qui ne sera pas facile quand on est la cause de milliers de faillites dans le batiment... A quand un jugement pour incompétence notoire et préjudice porté à la Nation ?