Gestion de patrimoine : les atouts des conseillers indépendants

le
0
P. Marais
P. Marais

(lerevenu.com) - À mi-chemin entre les conseillers des réseaux bancaires et les gestionnaires de fortune des banques spécialisées, les conseillers en gestion de patrimoine indépendants, plus connus sous le sigle CGPI, ne traitent que de 7 à 9 % des flux d'épargne en France. Ils ont pourtant de multiples atouts pour séduire une clientèle patrimoniale intermédiaire (disposant de 250 000 à 5 millions d'euros d'actifs financiers) parfois délaissée par les établissements classiques.

Un accompagnement sur le long terme

Médecin de famille, chef d'orchestre de votre patrimoine, ce sont les qualificatifs le plus souvent utilisés pour définir le rôle du conseiller en gestion de patrimoine indépendant. à ce jour, il n'existe pas de définition claire du métier ni même de statut réel de la profession. La vocation d'un conseiller en gestion de patrimoine est de donner des conseils, comme peut le faire un notaire ou un avocat. Toutefois, c'est le seul professionnel qui peut apporter une ­expertise transversale sur l'ensemble des domaines liés au patrimoine.

Un CGPI est en premier lieu un chef d'entreprise. « Par définition, il ne démissionne pas et son intérêt est lié à la bonne santé financière de ses clients », expose Olivier Samain, directeur d'Axa Thema, plateforme de solutions d'investissement réservée à ces professionnels. Ce profil de gestionnaire présente deux avantages pour ses clients : rémunéré, pour une partie généralement

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant