Gestion d'actifs : un bilan mi-figue, mi-raisin

le
0
(lerevenu.com) - Au cours de l'année 2011, 39 nouvelles sociétés de gestion de portefeuilles ont été créées portant ainsi le nombre à un niveau historique de 599, explique l'AMF dans son rapport 2011. Cette croissance, quasi ininterrompue depuis 2005, «atteste la vitalité de l'industrie de la gestion d'actifs et particulièrement des structures entrepreneuriales», qui représentent plus de la moitié des acteurs, fait unique dans le monde.

Les encours gérés ont toutefois diminué de 5% en 2011 pour s'élever à 2 503 milliards d'euros nets. Cette baisse, après deux années de croissance, s'explique par un effet marché défavorable, explique l'autorité de régulation, ainsi que par une décollecte significative, notamment dans les OPCVM monétaires (?50 milliards d'euros).

Mécaniquement, le recul des encours a engendré une diminution de 3,2% du chiffre d'affaires des sociétés de gestion de portefeuille. Dans ce contexte, 143 sociétés, soit un quart des sociétés de gestion existantes, présentent un résultat d'exploitation déficitaire, contraignant l'AMF à accroître sa vigilance en matière de surveillance.

Sur la scène internationale, le marché des OPCVM français continue pourtant de se distinguer en occupant le deuxième rang européen, avec une part de marché de 17,4% pour la domiciliation. Par ailleurs, la France a su conforter son statut de premier émetteur d'OPCVM monétaires, avec une part de marché de 35%.

Pour consulter le rapport (72 pages)
http://www.amf-france.org/documents/general/10645_1.pdf

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant