Gestion-Coup d'arrêt aux souscriptions sur les fonds actions-BAML

le
0
    * Rachats sur les fonds actions après deux semaines de 
collecte 
    * Flux "euphoriques" sur les fonds liés aux attentes de taux 
zéro 
    * Collecte de $400 mlns sur les fonds métaux précieux 
 
    PARIS, 26 août (Reuters) - Les fonds investis en actions ont 
subi 4,2 milliards de dollars de rachats sur la semaine au 24 
août après 15 jours de collecte nette totalisant 11,6 milliards 
de dollars, soit le montant le plus élevé depuis le début de 
l'année, montrent des données publiées vendredi par Bank of 
America Merrill Lynch Global Research. 
    Les fonds obligataires ont en revanche continué de 
bénéficier d'entrées nettes.  
    L'essentiel des sorties sur les fonds actions ont porté sur 
ceux dédiés aux actions américaines (-4,4 milliards, soit le 
montant le plus élevé de rachats nets en huit semaines) et les 
actions européennes, délaissées pour la 29ème semaine 
consécutive avec 2 milliards de dollars de rachats sur la 
période, selon l'étude, qui reprend des données d'EPFR Global, 
société de recherche spécialisée dans le suivi des flux de 
souscription des grandes sociétés de gestion internationales. 
    En revanche, les fonds investis en actions émergentes ont 
bénéficié d'une huitième semaine consécutive d'entrées nettes 
mais pour un montant symbolique de 30 millions de dollars.  
    Les fonds spécialisés sur les actions japonaises ont 
enregistré une quatrième semaine consécutive de collecte à 300 
millions de dollars.  
     
    PAS SI VITE MR BOND! 
    Les fonds obligataires ont continué de bénéficier d'entrées 
nettes avec 6,6 milliards collectés sur la période et 19 
semaines d'entrées nettes sur les 21 dernières semaines.  
    Les analystes de Bank of America Merrill Lynch tirent la 
sonnette d'alarme devant l'accélération des entrées sur les 
fonds obligataires dans le contexte de course au rendement par 
les investisseurs.  
    Dans leur note intitulée "Pas si vite Mr Bond", jouant sur 
la similitude entre le patronyme de 007 et la dénomination des 
obligations en anglais, ils mettent en garde contre le risque 
d'un "choc obligataire" cet automne avec une possible remontée 
des taux en lien avec un éventuel durcissement de la politique 
monétaire aux Etats-Unis.  
    Ils relèvent l'accélération de la collecte sur les fonds 
investis en actifs bénéficiant des anticipations d'une poursuite 
par les banques centrales de leur politique de taux d'intérêt 
nuls voire négatifs.  
    "Un 'choc obligataire' demeure le principal risque cet 
automne au vu des flux euphoriques sur les actifs liés aux 
anticipations de taux zéro", écrivent-ils, soulignant que les 
flux sur les fonds spécialisés sur le rendement des dividendes 
ont connu leurs premiers rachats nets en huit semaines.  
    Signe de la prudence persistante des investisseurs pour le 
risque, les fonds dédiés aux métaux précieux, principalement 
l'or, ont enregistré des souscriptions nettes sur 11 des 13 
dernières semaines (+400 millions de dollars sur la période).  
     
    Souscriptions(+)/Rachats(-) nets par grandes catégories de 
fonds (en milliards de dollars): 
  
                        Semaine au 24       2016 
                          août 2016       
 Actions                    -4,2          -131,95 
                                          
 Obligataires               +6,6          +144,30 
                                          
 Monétaires                  nd            -55,55 
                                          
 Matières premières          nd            +32,52 
                                          
  
 
 (Marc Joanny, édité par Wilfrid Exbrayat)
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant

Partenaires Taux