Geste déplacé sur une journaliste : Sapin «dément les allégations» d'un livre

le , mis à jour à 18:42
14

En mai 2015, une quarantaine de journalistes femmes signaient une tribune «Bas les pattes» contre les comportements sexistes de certains hommes politiques. Dans cet texte publié dans «Libération», elles relataient plusieurs faits dont celui de ce «ministre qui, nous voyant penchée pour ramasser un stylo, ne peut retenir sa main en murmurant : "Ah mais qu’est-ce que vous me montrez là "?»

Un an plus tard, deux journalistes reviennent sur les faits dans leur livre («Elysée off», d'Aziz Zemouri et Stéphanie Marteau), rapportant que le ministre évoqué est Michel Sapin. Selon leur récit, il aurait fait «claquer l'élastique de la culotte» d'une journaliste suivant un déplacement officiel qui s'était baissée pour reprendre son crayon. Une version nettement différente de celle mentionnée dans la tribune des journalistes.

Le ministre des Finances que le Parisien.fr a joint dément formellement ces écrits. «J'apporte un démenti catégorique aux allégations inexactes et calomnieuses contenues dans un livre publié ces derniers jours, martèle-t-il. Je réserve le droit d'engager toute action nécessaire pour faire respecter la réalité des faits».

Plusieurs inexactitudes

L'entourage du ministre fait par ailleurs remarquer que l'ouvrage contient plusieurs inexactitudes, comme écrire que Michel Sapin est divorcé alors qu'il est marié. «Ce livre ne vise qu'à discréditer le président», juge un autre proche de Michel Sapin, soulignant que ce dernier est un fidèle de François Hollande. 

 

Mais selon des sources concordantes, Michel Sapin aurait bien eu un geste déplacé vis-à-vis de la reporter, mais pas celui décrit dans le livre. Dans la foulée, plusieurs consoeurs témoins de l'incident, et ayant par ailleurs elles-mêmes eu affaire à des gestes ou paroles déplacés d'autres personnalités politiques, avaient rédigé la tribune.

Ce vendredi matin, l'anecdote décrite dans le livre fait le tour des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 il y a 11 mois

    A LIRE http://www.valeursactuelles.com/politique/le-culotte-gate-qui-embarrasse-sapin-et-cazeneuve-61274Cela sent plus que le sapin : De manière plus générale, c'est tout le personnel socialiste débarqué à l'Elysée en 2012 qui est mis en cause : "En matière de harcèlement, l'omerta règne au palais. Les principaux conseillers de François Hollande se couvrent les uns les autres, taisant les agissements dont ils sont témoins, le tout dans une totale impunité".

  • M415325 il y a 11 mois

    hollande a sali la fonction présidentielle comme personne . comment peut il se regarder dans une glace je sais il n a pas de morale il est irrécupérable car incapable de se juger sinon il démissionnerai instantanément. Mais peut être que la vu de ses concurrents qui sont du même moule l empêche d être lucide

  • M415325 il y a 11 mois

    les dirigeants socialistes tous des pervers ......qui veulent faire la morale aux autres rappelez vous le silence de hollande sur dsk en fait il est un libertin comme pas mal de ses amis le silence de hollande sur dsk etait on ne peut plus un gros aveu de sa complicité

  • M3366730 il y a 11 mois

    C'est comme Fabuis, DSK : coupable mais pas responsable !

  • M898407 il y a 11 mois

    Pas de fumée sans feu.....

  • aerosp il y a 11 mois

    et quand elle mettent le grappin sur un homme politique, le dénoncent-elles ?

  • CHANOMAR il y a 11 mois

    bas la seul façon pour lui il profit bien de sa fonction comme les autre combien de journaliste sont passe avec des politiciens les deux profites bien et pour le même motif on a jamais la bonne info

  • M940878 il y a 11 mois

    Hollande aussi n'avait jamais entendu parler des frasques de son copain DSK et des siennes non plus sans doute ...

  • mucius il y a 11 mois

    aussi minable et grossier que son pote fh. Les Français savent choisir leurs responsables, c'est fou!

  • dhote il y a 11 mois

    Le reconnaitre aurait grandi ce petit ministre....