Gervais Martel livre ses vérités et conforte Antoine Kombouaré

le
0
Gervais Martel livre ses vérités et conforte Antoine Kombouaré
Gervais Martel livre ses vérités et conforte Antoine Kombouaré

Après le maintien du RC Lens en Ligue 2 suite à son passage devant la DNCG, Gervais Martel a tenu une conférence de presse ce mercredi. Le président des Sang et Or assure qu'il n'a jamais menti et conforte Antoine Kombouaré à son poste d'entraîneur.

Le feuilleton RC Lens touche peut-être à sa fin. Après une année rocambolesque marquée par les cachoteries de son propriétaire Hafiz Mammadov et la descente en L2, le club Sang et Or peut enfin construire l’avenir plus sereinement depuis la décision de la DNCG de son maintien en division inférieure. Une décision qu’a d’ailleurs saluée Gervais Martel lors d’une conférence de presse ce mercredi. « Je voudrais remercier la DNCG et Daniel Percheron (ndlr : sénateur du Pas-de-Calais) qui a mouillé le maillot en venant devant la DNCG, a confié le président lensois. L’important est que Lens soit en Ligue 2 ! »

Martel en veut à Mammadov

Mais sa prise de parole a aussi été l’occasion de revenir sur la gestion de la crise financière du club. A l’heure où beaucoup se demandent où est bien passé Hafiz Mammadov, le propriétaire azerbaïdjanais de Lens qui avait injecté 20 millions d’euros en 2013 pour sauver le club, Gervais Martel concède : « Ce que je peux reprocher à Hafiz Mammadov, c'est de ne pas nous avoir mis dans la confidence en juin dernier », explique-t-il. Sous-entendu bien sûr de ses ennuis financiers. Car le mécène qui détient 99,99% du club nordiste est dans la panade. Son autre club, le FC Bakou, dont il est propriétaire, est lui aussi en grande difficulté financière et Mammadov semble aujourd’hui incapable de renflouer les caisses de ses deux clubs.

Kombouaré confirmé par Martel

A Lens, du côté des supporters, on reproche à Gervais Martel une communication maladroite, voire mensongère. Celui-ci n’acquiesce pas totalement. « Je n'ai peut-être pas été bon en communication, je m'en excuse, mais je n'ai jamais menti », affirme-t-il. Aujourd’hui, le mot d’ordre est l’unité. « Je veux retrouver une sérénité dans la pérennité du club sur le court ou long terme avec ou sans Mammadov », assure même le président des Sang et Or. Un avertissement ? Peut-être. En attendant, Mammadov ne semble pas prêt à lâcher le club. « Il est actionnaire majoritaire. Il n'a pas voulu céder un seul % de la holding dont il est propriétaire », constate encore Martel. Un homme sera en tout cas toujours au club la saison prochaine, et pas des moindres, puisqu’Antoine Kombouaré a été confirmé à son poste. « Antoine Kombouaré sera l'entraîneur cette saison ! J'ai discuté avec Antoine ce matin. Il est respectueux et ne reste pas contraint et forcé. » Une bonne nouvelle pour les supporters qui ont toujours soutenu leur entraîneur malgré des résultats sportifs décevants.

Le nouveau Bollaert sera prêt

Si la descente a mis un frein aux ambitions sportives du RC Lens, le président Gervais Martel affiche une certaine confiance en l’avenir. « On va essayer dans les deux ans de remonter en L1 », projette-t-il. Une ambition que certains verront peut-être d’un œil dubitatif. Peu importe, pour le principal intéressé, tout est encore possible. Et Martel s’est déjà mis au travail avec tout le staff. « Il y aura restructuration du club. On va adapter le club à la L2. La masse salariale des joueurs a été diminuée. » Un Lens nouveau verra peut-être le jour d’ici quelques années, débarrassé de ses ennuis financiers et de son instabilité en haut de l’échelle. Une chose est certaine, Martel n’abandonnera pas le navire. « Ce n'est pas illogique que l'on réclame la démission de la direction, assume-t-il. Mais Lens reste un club extrêmement attractif et le public de Bollaert est formidable. » Cela tombe bien, le nouveau Bollaert sera prêt pour le début de la saison 2015-16. Terminé les allers-retours à Amiens, le RCL va enfin retrouver son écrin. Et avec lui peut-être, son lustre d’antan...

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant